GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    L'abus de tranquilisants et de somnifères pourrait favoriser les risques d'Alzheimer

    media Selon une étude à paraître, la consommation inappropriée de somnifères et de tranquilisants favoriserait le développement de la maladie d'Alzheimer. Sean Gallup/Getty Images

    La prise abusive d'anxiolytiques et de somnifères augmenterait le risque de la maladie d’Alzheimer, qui touche 800 000 personnes en France. C'est ce qu'indiquent les premiers résultats d’une étude réalisée sur plus de vingt ans, en attente de publication. Si le lien établi n'est pas scientifiquement avéré, les Français, consommateurs à grande échelle de ces produits, sont prévenus.

    En France, la consommation d’anxiolytiques est cinq fois plus grande que dans les pays européens. Cette dernière étude montre qu’il faut absolument limiter, voire réduire la prise de ces médicaments. Les Français restent les champions dans ce domaine et, d’après ces résultats, plusieurs milliers de cas d’Alzheimer pourraient être attribués à ces traitements qui durent souvent plusieurs années.

    Les premiers effets de la maladie à partir du début du traitement, n’apparaitraient que quelques années plus tard. Reste que cette étude n’est pas encore validée scientifiquement. Même si d’autres travaux ont déjà évoqué la problématique liée à une prise longue et régulière de psychotropes – plus d’un Français de 65 ans sur trois en consomment de façon chronique – il est encore difficile d’établir un lien direct de cause à effet avec cette maladie dégénérative du cerveau.

    L’auteur recommande donc, pour l’instant, une prescription différente de ces médicaments, plus appropriée, et seulement aux personnes qui en ont véritablement besoin. Cette précision qui pourrait, après publication officielle de l’étude, devenir un principe de précaution généralisé.

    Six millions de Français concernés

    L’étude du professeur Bégaud, à paraître jeudi dans la revue Science et Avenir, a été menée durant vingt ans auprès de 3 777 sujets âgés de 65 ans et plus. La durée de prise de médicaments oscillait de deux à plus de dix ans selon les personnes. Le document n’a pas encore été scientifiquement reconnu, et son auteur prend soin de « ne pas [faire] de lien direct entre consommation de psychotropes et l'apparition d'une démence type Alzheimer ».

    Mais en attendant, les chiffres avancés par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies sont éloquents. En 2005, près de quatre adultes français sur dix disent avoir déjà pris un médicament psychotropes au cours de leur vie. Les principaux types de médicaments consommés au cours de l’année sont les anxiolytiques (7 %), les somnifères (7 %) et les antidépresseurs (6 %). A l’heure actuelle, environ six millions de personnes, en majorité des femmes, consomment des antidépresseurs dans l’Hexagone. Il y a encore peu championne d'Europe de la consommation de « pilules du bonheur », la France occupe désormais la troisième place, selon l'assurance-maladie.

    Dans près de 80% de cas, les psychotropes sont prescrits par des médecins généralistes. Pour Bernard Bégaud, il faut se servir du « doute » sur leur innocuité pour « revenir à une utilisation plus normale de ces produits en France ».
    « Il faut absolument qu'il y ait une campagne urgente de rationalisation de ces produits, poursuit le chercheur, parce qu'il n'est pas normal d'être traité quand on n'en a pas besoin ou d'être traité trop longtemps. » « Il y a une anomalie française flagrante, et il faut la corriger », a-t-il averti.

    Pour en savoir plus :

    très beau reportage vidéo / "Le deuil blanc" sur la webtv de la Cité des sciences et du palais de la découverte: universcience.tv.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.