GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Le Théâtre de la Ville à Paris défend la liberté de création coûte que coûte

    media "Sur le concept du visage du fils de Dieu", de Romeo Castellucci Klaus Lefebvre

    Une vingtaine de fondamentalistes chrétiens qui tentaient le 26 octobre à nouveau de perturber la pièce italienne Sur le concept du visage du fils de Dieu jouée à Paris au Théâtre de la Ville ont été interpellés et placés en garde à vue. Depuis plusieurs jours, les membres de l’association intégriste Civitas tentent d’empêcher la représentation de cette pièce, mise en scène par l’Italien Romeo Castellucci.

    Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du Théâtre de la Ville, s'explique sur les attaques contre la pièce «Sul concetto di volto nel figlio di Dio» (Sur le concept du visage du fils de Dieu) de Roméo Castellucci programmé dans son théâtre. 28/10/2011 Écouter

    Boules puantes, gaz lacrymogènes, œuf pourri, huile de vidange… les spectateurs du Théâtre de la Ville ont dû tout essuyer ces derniers jours. Des fondamentalistes chrétiens étaient entrés de force dans la place. Cible de leur colère, la pièce intitulée Sur le concept du visage du fils de Dieu qui met en scène la lente déchéance d’un père devant son fils, sous le regard d’un portrait géant du Christ.

    C’est en scandant le slogan « Christianophobie, ca suffit ! », que les manifestant, qui se réclament de l’Action française, sont entrés hier dans le théâtre avant de se faire refouler par les forces de police. Le porte-parole des Evêques de France a condamné ces violences, tout en précisant que l’Eglise catholique n’est « ni intégriste ni obscurantiste ».

    Quant à la direction du Théâtre de la Ville, elle a créé un comité de soutien et décidé de maintenir le spectacle coûte que coûte au nom de la liberté de création. 

    Je veux pardonner à ceux qui ont essayé par la violence d’empêcher le public d’avoir accès au Théâtre de la Ville à Paris. Je leur pardonne car ils ne savent pas ce qu’ils font.
    Romeo Castellucci

    « On ne peut en rester là. De tels agissements sont graves, ils prennent une tournure nouvelle, nettement fascisante. Ces groupes d’individus s’empressent en outre de décréter blasphématoires, de façon automatique, des spectacles qui ne sont dirigés ni contre les croyants, ni contre le christianisme. (…)
    Il est d’ailleurs à noter que ce spectacle a été présenté sans troubles en Allemagne, en Belgique, en Norvège, en Grande-Bretagne, en Espagne, en Russie, aux Pays-Bas, en Grèce, en Suisse, en Pologne et en Italie, et que c’est en France qu’ont lieu ces manifestations d’intolérance.
     »

    Extraits du communiqué du directeur Emmanuel Demarcy-Mota, au nom de l’équipe du Théâtre de la Ville.

    L’adresse mail pour signer la pétition duComité de soutien à la liberté de représentation du spectacle de Romeo Castellucci au Théâtre de la Ville – Paris : comite-de-soutien-castellucci@theatredelaville.com
    Indiquer dans le corps du mail vos nom, prénom, profession suivis de la mention "Je signe".

    Site officiel du Théâtre de la Ville

    Site officiel de Civitas

     

    Sul concetto di volto nel figlio di Dio (Sur le concept du visage du fils de Dieu), de Romeo Castellucci et la Compagnie Societas Raffaello Sanzio, du 20 au 30 octobre 2011 au Théâtre de la Ville, Paris. Du 2 au 6 novembre au Centquatre à Paris.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.