GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: Rajapakse a été élu président avec 52,25% des voix (résultats officiels)
    • Iran: quarante arrestations lors de manifestations à Yazd contre la hausse du prix de l'essence (agence)
    • Hong Kong: un policier a été blessé à la jambe par une flèche tirée par un manifestant (forces de l'ordre)
    France

    Le Congrès des maires en France : à la chasse aux parrainages

    media Les maires assis devant un écran géant pour écouter le discours du Premier ministre François Fillon pendant le Congrès des maires de France à Paris, le 22 novembre 2011. REUTERS/Charles Platiau

    Le Congrès des maires de France, qui se déroule jusqu’au 24 novembre à Paris, donne l’occasion aux petits candidats à la présidentielle d’avril prochain de partir à la chasse aux parrainages auprès des élus, cinq mois avant le scrutin.

    Le Congrès des maires, c’est le passage obligé pour les petits candidats à la veille de l’élection présidentielle pour recueillir les fameux 500 parrainages nécessaires à leur candidature à l’Elysée. En effet, chaque candidat à la fonction suprême doit posséder 500 signatures d’élus d’au moins 30 départements ou collectivités de métropole ou de l’outre-mer. Avec la présence de 7 000 élus, le Congrès des maires constitue la plus importante réunion d’élus de France. Armés de tracts, tous les petits candidats sillonnent les allées de ce Congrès. Le but : récolter les 500 fameux sésames. Marine Le Pen et Christine Boutin, toutes deux candidates à l’élection présidentielle, se sont donc rendues ce mardi Porte de Versailles, à Paris.

    La présidente du Front national a écrit à François Fillon pour lui demander l’anonymat des élus qui parrainent un candidat. « Si le Premier ministre refuse, dit-elle, il prendra la responsabilité des conséquences de ce refus ». C’est-à-dire qu’elle demandera la modification du dispositif actuel. Elle entend même attaquer sa constitutionnalité devant les tribunaux. Le FN a toujours dénoncé vigoureusement la règle « antidémocratique » de publication des parrainages bien que Jean-Marie Le Pen, candidat à l’élection présidentielle depuis 1974, à l’exception de 1981, a toujours franchi l’obstacle. Pour Marine Le Pen, la règle de la publication des parrainages crée « une rupture d’égalité entre les candidats et suscite le malaise grandissant chez les élus locaux habilités à présenter un candidat, leur signature étant souvent assimilée à un soutien et non à ce qu’elle est : un simple acte administratif ».

    Jean-Pierre Chevènement, Nicolas Dupont-Aignan écument aussi les allées du Congrès

    Christine Boutin, candidate du Parti démocrate chrétien à la présidentielle, a elle aussi fait le déplacement au Congrès des maires de France, ce mardi. Elle ne dispose pour l’instant que de 100 promesses de parrainages. Donc loin des 500 requises. Elle a d’ailleurs suggéré que la « crise » était à l’origine des réticences des maires plus que les pressions politiques.

    Ce mercredi, ce fut au tour des deux candidats souverainistes Jean-Pierre Chevènement et Nicolas Dupont-Aignan d’aller à la pêche aux signatures. Le président de Debout la République (DLR) s’est dit « optimiste » sur sa capacité à réunir les 500 parrainages tout en menaçant de « mettre sur la place publique les pressions » dont les maires seraient l’objet. Nicolas Dupont-Aignan aurait à ce jour 400 signatures, Jean-Pierre Chevènement 250.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.