GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial de rugby: le XV de France éliminé en quart de finale par le Pays de Galles (20-19)
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    France

    Claude Guéant promet que l'islam ne sera pas un «sujet d'empoignades» en 2012

    media Le ministre français de l'Intérieur, Claude Guéant. REUTERS/Charles Platiau

    Claude Guéant tente de renouer avec la communauté musulmane. Dans une interview accordée au journal Le Monde, daté du 3 janvier, le ministre de l'Intérieur décrit l'islam comme une religion ouverte et tolérante, et promet que cette religion ne sera pas un « sujet d'empoignades » au cours de la campagne en vue de la présidentielle. Dans cet entretien, Claude Guéant maintient cependant un ton ferme à l'encontre des extrémistes.

    Oublié le débat sur l'identité nationale, la loi sur le voile, la stigmatisation des prières de rue. Dans son interview accordée au journal Le Monde, Claude Guéant décrit l'islam comme une religion ouverte, totalement insérée dans la société française.

    Mais le ministre de l'Intérieur dénonce parallèlement une montée des discours radicaux depuis quelques mois, comportements intolérables, estime Claude Guéant qui annonce l'expulsion prochaine d'un imam dont les prêches sont décrits comme antisémites et anti-occidentaux. Des propos qui surprennent Mohammed Ali Adraoui, docteur en science politique, spécialiste de l'islam :

    « J’aimerais savoir de quoi il parle puisque quand il dit des discours extrémistes plus importants constatés sur le terrain, il y a des gens qui travaillent au ministère de l’Intérieur même, qui disent qu’il n’y a pas une radicalisation de l’islam ou des musulmans en France. Ce n’est pas la première fois, ajoute Mohammed Ali Adraoui , qu’on parle d’expulser des imams dangereux. Je ne suis pas certain que ce soit les dernières années que le nombre d’expulsions ait augmenté ou qu’il y ait même eu une recrudescence des postures radicales au sein de la communauté musulmane de France ».

    Selon le conseiller chargé des cultes au ministère de l'Intérieur, deux ou trois imams seraient en réalité en instance d'expulsion. Un chiffre qui n'a rien d'exceptionnel. Les expulsions d'imams aux prêches trop radicaux sont en effet courantes depuis les attentats du 11 Septembre 2001.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.