GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)
    • La Turquie va mettre fin à son offensive en Syrie après un retrait des forces kurdes, annonce Mike Pence
    • L'invitation de Trump à Erdogan suspendue aux discussions en cours à Ankara (Maison Blanche)
    France

    Afghanistan : les familles des soldats tués à Uzbin en 2008 réclament justice

    media Patrouille de soldats français et afghans dans la vallée d'Uzbin, région de Sorobi, le 12 mars 2009. C'est également dans cette région qu'ont été tué les 10 soldats français en août 2008. Reuters

    La cour d'appel de Paris va décider le 30 janvier 2012 si un juge d'instruction peut poursuivre son enquête afin d'établir si des fautes ont été commises lors des combats d'Uzbin en Afghanistan. Le 18 août 2008, l'armée française connaissait son plus lourd bilan dans une embuscade avec neuf soldats tués. Une page sombre de la guerre, que les chefs militaires et les autorités souhaiteraient tourner définitivement.

    C'est une enquête dont l'armée française ne veut pas. Mais les plaignants, parents et épouses des soldats du 8e RPIMA de Castres sont tenaces. En novembre 2009, ils déposent une première plainte pour mise en danger délibérée. Une plainte rapidement classée sans suite, la justice estimant qu'envoyer des hommes au combat ne saurait constituer un acte de mise en danger de la vie d'autrui. Gilbert Collard, l'avocat des familles, pointe cependant les fautes du commandement à Uzbin : pas de reconnaissance aérienne, le peu de munitions et l'absence de mortier empêchant tout appui feu : « C'est une chose d'aller au combat, c'en est une autre d'y aller sans aucun moyen de s'en tirer. Quand une opération de revêt aucun caractère d'urgence, pourquoi l'ordonner alors que les hommes ne sont pas en situation de pouvoir se défendre. »

    En 2010, les familles de victimes déposent une nouvelle plainte pour non empêchement de crime. Mars 2011, première satisfaction : un juge d'instruction estime qu'une enquête doit être ouverte. Il s'appuie pour cela sur un article du code de justice militaire qui stipule que si la mission a été manquée par négligence, le coupabe peut être poursuivi. Mais le procureur a une nouvelle fois fait appel de cette décision. Joël Lepahun a perdu son fils à Uzbin : « Pour Uzbin, ce sont des erreurs multiples qui ont été commises. Chacun s'assume : que le gouvernement s'assume, que l'armée s'assume et que les quelques officiers qui salissent aujourd'hui l'uniforme puissent être sanctionnés. »

    La cour d'appel laissera t-elle un juge enquêter sur Uzbin ? Ce serait le cauchemar de l'armée française, qui ne veut pas rendre des comptes sur ses missions, surtout dans le cadre d'un conflit.

    Dans les archives de RFI, la mort des soldats français
    • Soldats français tués en Afghanistan : les familles des victimes portent plainte. Revue de la presse française du 29/10/2009.
    • Révélations sur la mort de dix soldats français. Article du 15/10/2009.
    • Comment les militaires français sont tombés dans l'embuscade. Article du 22/8/2008.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.