GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Nicolas Sarkozy veut maintenir le nucléaire français en l'état

    media Manifestants anti-nucléaires, près de la centrale nucléaire française de Fessenheim, le 25 avril 2011. © Christian Hartmann/Reuters

    Nicolas Sarkozy a décidé de prolonger au-delà de 40 ans la durée de vie des centrales nucléaires, a annoncé ce dimanche 12 février 2012 le ministre de l'Energie Eric Besson sur Europe 1. Les opérateurs sont invités à prendre leurs dispositions dans ce sens

    Le président de la République a pris sa décision, la France continuera à dépendre du nucléaire à 75% pour la production de son électricité. Allonger le durée de vie des centrales au-delà de 40 ans est, selon le ministre de l'Energie, la solution la moins chère, car le nucléaire est deux fois moins coûteux que l'éolien et 5 fois moins onéreux que le solaire.

    Eric Besson

    Fessenheim, créée en 1977, vient de passer ses 30 ans, elle va aller jusqu'à 40 ans

    ministre français de l'Industrie 12/02/2012 - par Europe 1 Écouter

    Cette annonce anticipe la publication attendue lundi, 13 février, du rapport d'experts intitulé « Energies 2050 » qui préconise effectivement un allongement de la durée de vie des centrales. Ces experts estiment que passer de 75 à 50% d'électricité d'origine nucléaire en 2025, comme le souhaitent socialistes et écologistes, priverait la France de plus d'un demi-point de croissance en 2030, en raison du renchérissement du prix de l'énergie.

    Déjà, jeudi dernier, Nicolas Sarkozy s'est engagé à maintenir la centrale de Fessenheim, la plus vieille de France, alors que le candidat socialiste François Hollande a promis de la fermer. Lors de la création du comité d'experts plusieurs ONG avaient dénoncé sa composition très favorable au nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.