GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
Aujourd'hui
Samedi 27 Avril
Dimanche 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Kim a invité Poutine en Corée du Nord, invitation «acceptée» (agence nord-coréenne KCNA)
    • Kim estime que la paix dans la péninsule coréenne dépend des USA (agence nord-coréenne KCNA)
    • Kim accuse les Etats-Unis d'avoir été de «mauvaise foi» lors du sommet de Hanoi (agence nord-coréenne KCNA)
    • Le Chinois Xi Jinping prochainement à la Maison blanche (Donald Trump)
    France

    François Hollande propose de taxer à 75% les revenus de plus d'un million d'euros

    media François Hollande, sur le plateau de l'émission Paroles de candidat sur TF1, le 27 février 2012. REUTERS/Fred Dufour/Pool

    Invité de l'émission de TF1 « Parole de candidat », lundi 27 février, le candidat socialiste à la présidentielle a annoncé que, s'il était élu, les revenus supérieurs à 1 million d'euros par an seraient imposés à 75%. Une façon pour François Hollande d'ajouter encore un peu de gauche à son image.

    François Hollande l'avait assené pendant la campagne de Ségolène Royal : « Je n'aime pas les riches », avait-il déclaré en 2007.

    Mais cinq ans plus tard, alors qu'il est cette fois candidat à la présidentielle, et assure vouloir rassembler les Français, François Hollande a dû concéder, dans son livre paru la semaine dernière Changer de destin qu'il s'agissait là d'une « déclaration abrupte ». Le candidat socialiste a donc corrigé son propos : « Je n'aime pas la richesse indécente ». Ainsi se construit une image, celle d'un homme qui « aime les gens plus que l'argent », et dont le « véritable adversaire, c'est le monde de la finance », ainsi qu'il l'avait déclaré lors de son meeting au Bourget en janvier.  

    Lundi soir, il était l'invité de l'émission « Paroles de candidat » sur TF1 et a donc ciblé les très riches, en proposant une super taxation des hauts revenus : les revenus supérieurs à 1 million d'euros par an seront ainsi imposés à 75%. Une proposition en forme d'anti-bouclier fiscal en somme, spectaculaire et indéniablement marquée à gauche, alors que l'impôt sur la fortune avait été créé par François Mitterrand en 1981.  

    François Hollande revient à ses classiques, il clive, gauche-droite, et tente ainsi de reprendre la main dans une campagne qui semble lui glisser entre les doigts depuis l'entrée officielle de Nicolas Sarkozy. La mesure ne figure pas dans ses 60 propositions dévoilées il y a un mois. Elle paraît même sortie du chapeau : le monsieur Finances de l'équipe Hollande, Jérôme Cahuzac, en a pris connaissance alors qu'il participait à une autre émission télé.

    Le candidat socialiste a par ailleurs profité de l'émission pour regretter le manque d'élégance de Nicolas Sarkozy qui, le matin même sur RTL, a mis en cause la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, journaliste de la chaîne de télé Direct 8, propriété de Bolloré. Nicolas Sarkozy répondait à une question sur ses vacances à bord du yacht de l'industriel Vincent Bolloré, juste après sa victoire en mai 2007.

     

    Qu'il s'en prenne à moi.

    François Hollande

    Candidat socialiste à la présidentielle

    28/02/2012 - par RFI Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.