GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Présidentielle 2012: François Bayrou débat sans animosité avec Manuel Valls

    media François Bayrou sur France 2: «La valeur principale, c’est la valeur de vérité». REUTERS/Jean-Pierre Amet

    François Bayrou était l'invité de l'émission Des paroles et des actes sur la télévision France 2, jeudi 8 mars au soir. Le candidat centriste a débattu avec Manuel Valls, le directeur de la communication du socialiste François Hollande. Un débat sans animosité, parfois même avec quelques mains tendues.

    Il n’y avait aucune raison pour que le débat entre François Bayrou, candidat du MoDem (centre), et Manuel Valls, directeur de communication du candidat socialiste François Hollande, tourne au pugilat. Les deux hommes se respectent et ont préféré se le dire d’entrée, comme un préambule avant de passer aux choses sérieuses.

    Notre site spécial

    Honneur aux contradicteurs, c’est Manuel Valls qui a attaqué le premier en essayant de pousser François Bayrou à choisir entre les valeurs et le programme, entre le président- candidat Nicolas Sarkozy et François Hollande : « Les valeurs sont-elles toujours plus importantes, plus graves, qu’un programme pour faire les choix dans les semaines qui viennent ? ».

    François Bayrou a évité le piège : « Oui, les valeurs sont plus importantes que les programmes. Mais il arrive que les programmes attentent à certaines valeurs. La valeur principale, c’est la valeur de vérité ».

    Pas question pour le centriste de laisser passer l’occasion de dire tout le mal qu’il pense du programme socialiste qu’il juge irréalisable, mais pas question non plus pour le socialiste de renoncer à contre-attaquer. Manuel Valls : « Dans votre projet, c’est zéro croissance. Et c’est zéro espoir ».

    Quand l’un parle espoir, l’autre répond vérité. Pour, François Bayrou, les socialistes ne respectent pas « les promesses faites ».

    Mais au bout du compte, aucun n’a voulu passer le point de non-retour. Ainsi, François Bayrou : « Dans le rassemblement que nous devrons faire, quelqu’un comme Manuel Valls à toute sa place ». Réponse de Manuel Valls : « Et dans l’idée que se fait François Hollande, le rassemblement devra être très large ».

    En conclusion, ni François Bayrou, ni Manuel Valls, n’ont voulu injurier l’avenir ou compromettre un rapprochement au second tour.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.