GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Aujourd'hui
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Football: suivez en direct le match Mali-Mauritanie en Coupe d'Afrique des nations 2019
    • «L'armée américaine n'a rien à faire dans le Golfe», dit l'Iran
    • Football: la Tunisie et l'Angola font match nul 1-1 dans le groupe E de la CAN 2019
    • Mondial féminin 2019: les Etats-Unis éliminent l'Espagne (2-1) et affronteront la France en quarts de finale vendredi 28 juin
    • Migrants: le Mexique déploie près de 15000 policiers et soldats à la frontière avec les États-Unis (officiel)
    France

    L’homme de théâtre Jean-Michel Ribes agressé par des intégristes catholiques

    media Jean-Michel Ribes, auteur, metteur en scène et directeur du Théâtre du Rond-Point, en avril 2011. Franck Prevel

    L'auteur, metteur en scène et directeur du Théâtre du Rond-Point à Paris Jean-Michel Ribes a été agressé mardi soir à Nancy par deux hommes se réclamant de l'intégrisme catholique, qui lui ont jeté des excréments au visage, a indiqué ce 14 mars la direction de l'Opéra de la ville.

    M. Ribes, qui avait accueilli en décembre au Rond-Point une pièce dénoncée par les traditionalistes, Golgota Picnic, n'a pas été blessé mais est « particulièrement choqué », indique dans un communiqué l'Opéra national de Lorraine, où est présenté cette semaine son spectacle René l'énervé.

    « Mardi soir, à 20h30, devant l'Opéra, place Stanislas, deux jeunes hommes
    ont surgi, lui ont pris son chapeau et lui ont jeté une assiette remplie d'excréments et de tracts », a expliqué à l'AFP une porte-parole de l'institution lyrique lorraine.Les prospectus se réclamaient « de l'intégrisme catholique », a-t-elle précisé. Les auteurs n'ont pu être interpellés.

    « L'Opéra national de Lorraine condamne cette agression et cette tentative d'intimidation qui visent l'intégrité physique d'une personne, qui portent atteinte à la liberté d'expression et qui veulent remettre en cause le principe de laïcité d'un service public de la République française », ont déclaré les président et directeur de la maison, Laurent Hénart, par ailleurs secrétaire général du Parti radical, et Laurent Spielmann.

    En décembre, Jean-Michel Ribes avait déjà fait l'objet de menaces lors des représentations au Rond-Point du spectacle Golgota Picnic de Rodrigo Garcia. De nombreuses manifestations s'étaient déroulées devant le théâtre pour protester contre cette pièce jugée « cathophobe » par les intégristes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.