GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Inquiétante prolifération d’armes illégales en France

    media Plusieurs millions d'armes illégales sont en circulation sur le territoire français. GettyImages

    L’arsenal retrouvé en possession de l’auteur des tueries de Toulouse et Montauban Mohamed Merah met de nouveau en exergue la circulation des armes illégales sur le territoire français, laquelle s’est accélérée ces quinze dernières années. De plus en plus, les armes de guerre se substituent aux armes à feu traditionnelles, en dépit des efforts des autorités.

    Un pistolet-mitrailleur Sten, un revolver Python, un fusil à pompe et un fusil mitrailleur Uzi ainsi que trois pistolets Colt 45, c’est un véritable arsenal qu’avait réussi à se constituer Mohamed Merah, l’auteur des sept meurtres de Toulouse et Montauban abattu par les policiers du Raid, jeudi 22 mars, à son domicile toulousain. Bien que simple bénéficiaire du RSA (Revenu de solidarité active), soit 475 euros mensuels, le tueur se serait procuré pour environ de 20 000 euros d’armes et de munitions provenant de plusieurs cambriolages et attaques à main armée.

    Augmentation constante

    Si la législation sur la détention d’armes est assez stricte et restrictive en France (2,1 millions de détenteurs - dont les deux tiers sont des chasseurs - sont recensés au fichier national Agrippa), le commerce illégal est en expansion constante grâce au marché noir. Suivant les sources, le nombre d’armes illégales en circulation en France se situerait entre 3 et 7 millions selon la police, mais il pourrait se chiffrer à 10 millions, voire plus d’après certains spécialistes. Pour donner une échelle, l’Office central de lutte contre le crime organisé n’a saisi que 1 487 armes à feu durant l’année 2009 ; c’est dire l’ampleur de la tâche à laquelle sont confrontées les autorités.

    De plus en plus, ce sont des armes de guerre, comme des Kalachnikovs (dont les chargeurs peuvent contenir jusqu’à 250 cartouches), qui sont privilégiées par les malfaiteurs. Ce fut notamment le cas lors d’une cascade de règlements de compte survenus au mois de novembre à Marseille. Provenant souvent des pays de l’ex-Yougoslavie, ces fusils-mitrailleurs se négocient entre 1 000 et 2 000 euros au marché noir, suivant leur état. En plein essor, les trafics risquent fort de s’amplifier encore, favorisés par la chute de régimes surarmés comme par exemple celui de Mouammar Kadhafi en Libye.

    Autre phénomène relevé dans un rapport parlementaire publié en 2010, celui de la « mutualisation des armes », lesquelles peuvent être stockées dans des caches et mises à la disposition d’individus d’une même bande ou d’un même quartier pour commettre des méfaits. Bien qu’un durcissement des lois et un alourdissement des peines ait été décrété en 2011 par le pouvoir politique à l’encontre des détentions illégales d’armes, ces nouvelles mesures se sont pour l’instant avérées inefficaces.

    Sévère mais inefficace

    « Nous avons déjà l’une des législations les plus sévères en Europe sur les armes et cela n’a pas empêché de les voir arriver sur le territoire », reconnaît Mohamed Douhane, responsable du syndicat de police Synergie-officiers interrogé par l’AFP. Selon lui, seule une meilleure traçabilité et un contrôle accru au niveau européen permettrait d’endiguer la prolifération des armes en France. En attendant, le fait qu’elles soient déjà présentes par centaines de milliers sur le territoire n’incite pas à l’optimisme, après les tragédies de Toulouse et de Montauban.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.