GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Avec notre envoyée spéciale, notre correspondant, et nos invités (Nadia Chaabane, Kamel Jendoubi, Kmar Bendana et Sophie Bessis), retour sur le scrutin de dimanche et point sur les premières tendances qui semblent se dessiner.

    France

    En meeting à Perpignan, Bayrou hausse le ton

    media Francois Bayrou (ici à Nancy le 21 mars 2012) déclare à Perpignan : «Les Français ont le droit d’être en colère contre la campagne électorale» AFP/Jean-Christophe Verhaegen

    Les sondages sont mauvais. Le grand meeting du Zénith à Paris, le 25 mars dernier, n’a pas produit l’effet de relance escompté. Alors François Bayrou n’a plus le choix. Il doit passer à la vitesse supérieure et hausser le ton face à ses adversaires. En déplacement à Perpignan, c’est ce qu’il a commencé à faire.

    Avec notre envoyée spéciale à Perpignan,

    Notre site spécial

    Il y avait de la musique et une ambiance festive au meeting de François Bayrou à Perpignan, mais aussi un peu de résignation chez certains militants, plus très sûrs du destin présidentiel de leur candidat. Chez Sandrine par exemple : « On va y croire, mais non, ça me paraît difficile. Mais on va le soutenir jusqu’au bout et c’est pour ça qu’on est venu tous en famille ».

    « Il faut qu’il soit plus convaincant »

    Serge, lui, pointe une faiblesse du candidat : « Peut-être qu’il ne montre pas assez les dents. Pour être politique aujourd’hui, il faut être un pitbull. Convaincu il l’est, il faut qu’il soit plus convaincant ! »

    Comme s’il avait entendu ce message, François Bayrou a décidé de taper du poing sur la table et de dénoncer plus fort l’irresponsabilité de ses adversaires. A la tribune, il déclare : « Les Français ont le droit d’être en colère contre la campagne électorale présidentielle comme elle est organisée… Un grand nombre d’entre eux ressentent l’exaspération de voir les candidats principaux éluder et refuser la totalité des problèmes qui font la vie de tous les jours pour notre pays et pour nos familles. Ce faisant, ils trahissent l’intérêt national ».

    « Colère »

    François Bayrou invite les Français à se mettre « en colère ». Lui-même hausse le ton. Il met les points sur les « i » et avertit : « La question qui se pose à la France, ça n’est pas continuer ou changer, c’est s’en sortir ou pas ».

    Le discours ne change pas - la dette met en péril l’avenir de la France -, mais les mots sont plus forts car il y a urgence. François Bayrou ne peut plus se permettre de rester au-dessus de la mêlée, il doit y entrer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.