GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Vote des Français de l’étranger: polémique sur une campagne de courriels

    media DR

    Les candidats à l'élection présidentielle ont décidé de convaincre les Français de l’étranger en leur envoyant leurs arguments de campagne par courrier électronique. Plusieurs milliers de Français ont donc reçu de la propagande politique via les listes électorales consulaires sur lesquelles ils figurent. Ce qui en a choqué plus d’un, surpris de voir leur adresse électronique utilisée par les partis politiques et ce, sans leur accord.

    Les Français de l'étranger sont, cette année, fortement courtisés par les partis politiques puisque pour la première fois, ils voteront pour les élections législatives et obtiendront ainsi une représentation au Parlement avec onze députés.

    Un réservoir de voix que les candidats ne peuvent plus se permettre d’ignorer. Nicolas Sarkozy, plutôt bien placé dans les intentions de vote des Français de l’étranger, n’a pas hésité à se saisir de cette possibilité de communiquer : « J’ai besoin de vous pour la France forte », explique le candidat et président sortant.

    Mais il n’est pas le seul et les partis politiques qui demandent ces listes d’expatriés aux ambassades ont, semble-t-il, le droit d’y avoir accès. Rue89 a souligné dans un article sur le sujet la position évolutive de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés). En novembre 2011, « la Commission recommande que l’utilisation des adresses électroniques de ces personnes à des fins de prospection politique soit subordonnée à leur consentement », en janvier 2012, il n’est plus question du consentement du destinataire mais d’une possibilité offerte sur le mail de se désinscrire.

    En février, la CNIL publie une mise au point sur son site, certifiant que cette pratique est tout à fait légale. Subsiste le problème des candidats indépendants, non affiliés à un parti politique qui signalent çà et là, l’impossibilité d’avoir accès à ces listes consulaires. Une inégalité de traitement sur laquelle la CNIL ne s’est pas encore prononcée.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.