GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Bayrou : la semaine de la dernière chance

    media François Bayrou, le président du Modem à Marseille, le 15 avril 2012. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    Alors que Nicolas Sarkozy et François Hollande réunissaient ce dimanche 15 avril des dizaines de milliers de personnes à La Concorde et à Vincennes, François Bayrou était en meeting à Marseille devant un millier de sympathisants très enthousiastes. C’est dans la Cité phocéenne qu’il a choisi d’entamer un tour de France des grandes villes qui va le mener à Lyon, Nantes, Lille et Bordeaux, pour la dernière semaine de campagne. François Bayrou est apparu plus déterminé que jamais.

    De notre envoyée spéciale à Marseille

    Ne rien lâcher. Dans cette semaine compte à rebours avant le premier tour, c’est le défi de François Bayrou : « Nous allons mettre toutes nos forces, et les miennes ne seront pas mesurées, dans cette bataille… pour convaincre Français par Français que c’est le jour le plus important de notre histoire récente, celui où on peut décider de s’en sortir ou au contraire celui où on s’abandonnerait aux chimères qui couleraient l’essentiel de ce que nous aimons dans notre pays en peu de mois et en peu de semaines ». 

    Plus rien à perdre 

    Notre site spécial

    Le Béarnais n’a plus rien à perdre et ça se sent. Il parle avec ses tripes et en appelle à la lucidité des Français : « Il va falloir que nous fassions des efforts pour nous en sortir et ce mot effort, qui n’est prononcé par personne dans la campagne présidentielle, je considère qu’il nous honore ».

     Dire qu’il faut faire des efforts pour s’en sortir, pour François Bayrou, c’est simplement dire la vérité, sans complexe. C’est pourquoi il déclare : « Je dis des choses de gros bon sens… de bon sens enraciné, paysan tant qu’on voudra, je dis des choses qui sont celles de la réalité de notre pays ».

    Fort de ses certitudes, il lâche ses coups contre ses adversaires qui, eux, nient la réalité : « Les autres, ils ont choisi de raconter des histoires dont ils savent pertinemment qu’elles ne sont fondées sur aucune réalité, qu’elles sont un abus de confiance ». Alors il lance, comme un cri : « Tous les truqueurs qui s’adressent à vous aujourd’hui, renvoyez-les chez eux ! »

    « Tous les truqueurs, renvoyez-les chez eux ! »

    Face aux truqueurs, sous-entendu Nicolas Sarkozy et François Hollande, celui qui dit que la crise est derrière nous et celui qui fait des promesses intenables, François Bayrou revendique d’incarner l’honnêteté. « Je ne suis pas dans cette élection le candidat d’une étiquette. Je suis le candidat de la vérité et de la volonté de la France ».

    Un candidat qui espère avoir un rôle à jouer dans la présidentielle et au-delà. Et qui sait que pour être fort après, il doit faire le meilleur score possible le 22 avril. Alors François Bayrou se bat.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.