GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Marine Le Pen en meeting «interactif» à Hénin-Beaumont

    media Marine Le Pen, le 15 avril 2012, lors d'un meeting dans son fief d'Hénin-Beaumont. REUTERS/Pascal Rossignol

    Moins d'une semaine avant le premier tour de l'élection présidentielle en France, l'heure était donc aux grands meetings ce week-end. Dimanche 15 avril, François Hollande était sur l'esplanade du Château de Vincennes, Nicolas Sarkozy sur la place de la Concorde. Marine Le Pen, elle, était dans son fief du Pas-de-Calais, à Hénin-Beaumont. Devant près de 2 000 personnes, elle a voulu répondre aux questions de citoyens français.

    Avec notre envoyé spécial dans le Pas-de-Calais, Guillaume Naudin

    Pendant qu’à Paris, le président-candidat Nicolas Sarkozy et le candidat socialiste François Hollande se livrent à un concours de gigantisme, à Hénin-Beaumont, la candidate du Front national Marine Le Pen préfère l’interactivité : « Aujourd’hui, c’est la France que j’écoute et c’est à la France que je réponds ».

    Pour répondre, il faut des questions comme celle-ci arrivée par internet de Dunkerque dans le Nord : « Mon fils aîné s’est fait violemment agresser à la sortie du lycée par une bande de lâches d’origine immigrée pour lui voler son téléphone portable. Depuis, je le vois partir le matin la peur au ventre. J’ai l’impression qu’on ne peut rien faire. Et vous madame Le Pen ? ».

    Et la réponse, c’est que Marine Le Pen et l’auteur de la question ont finalement des vies très proches : « Moi aussi mes enfants ont été agressés. Six mois, trois enfants, trois agressions, deux vols de portable. Comme vous ! ». Comme elle, à ceci près que Marine Le Pen, avocate née à Neuilly-sur-Seine, vit dans une propriété de maître dans l’un des quartiers les plus exclusifs de la très chic ville de Saint-Cloud à l’ouest de Paris. C’est ce qui lui permet de voir de près la caste qu’elle vilipende : « Les grands patrons d’entreprises, les journalistes et les hommes politiques, c’est un tout petit groupe en réalité. Je ne fais pas partie de leur monde et je ne veux pas faire partie de leur monde ! ».

    Selon le Front national, 8000 questions ont été posées sur internet. Plusieurs thèmes, outre l'insécurité, ont été abordés : l'éducation, le handicap, la corruption, le chômage des séniors ou encore le prix de l'essence. Les questions avaient certes été sélectionnées à l'avance mais l'idée revendiquée était de donner la parole « aux vrais gens ». Les sujets les plus emblématiques du Front national ont été applaudis : préférence nationale, référendum sur la peine de mort, sanctions des « patrons voleurs ».

    Si Marine Le Pen a tenu avec ce meeting participatif à se démarquer de ses concurrents et de leurs « show parisiens », elle se voit bien, elle aussi, devenir présidente de la République en mai, ou à défaut députée du Pas-de-Calais en juin. C’est sans doute l’une des raisons principales de cette réunion.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.