GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Union européenne: Thierry Breton promet d'être «radical» pour éviter les conflits d'intérêts
    • La Moldavie se dote d'un gouvernement pro-russe minoritaire deux jours après la chute d'un cabinet pro-européen
    • Koweït: le Premier ministre a présenté jeudi la démission de son gouvernement à l'émir (porte-parole)
    • Le prix Goncourt des lycéens attribué à Karine Tuil pour «Les choses humaines»
    • Incendies sur la côte est de l'Australie: quatre morts, selon un dernier bilan établi par la police
    • Israël déclare avoir tué dans la nuit un commandant du Jihad islamique lors d'une frappe sur Gaza
    France

    Présidentielle 2012: les candidats font leur cinéma

    media Spartacus de l'Américain Stanley Kubrick, incarné à l'écran par Kirk Douglas en 1960. wikipedia

    A quatre jours du premier tour de l'élection présidentielle française, on connaît le programme des dix candidats sur à peu près tous les sujets ainsi que leurs choix cinématographiques. Le site web allocine.fr leur a en effet demandé de citer leurs cinq films préférés.

    Et le gagnant est l'Américain Stanley Kubrick... Est-ce pour ses qualités cinématographiques ou pour son message politique ? Spartacus, son péplum sur la révolte antique des esclaves, menée à l'écran par Kirk Douglas, est cité à la fois par le socialiste François Hollande et sur sa gauche par le candidat du Nouveau parti anticapitaliste, Philippe Poutou.

    Kubrick apparaît également au panthéon cinématographique de Nicolas Sarkozy. Le président sortant se dit incapable d'établir une hiérarchie entre La passion de Jeanne d'Arc du Danois Carl Dreyer et les films muets d'Ernst Lubitsch. Il juge plus judicieux de comparer les films de Stanley Kubrick, préférant Lolita à l'ultraviolent Orange mécanique.

    L'écologiste Eva Joly, ancienne magistrate, cite des films liés de près ou de loin à la justice, comme La liste de Schindler de Steven Spielberg ou Garde à vue, de Claude Miller.

    Jean-Luc Mélenchon choisit des grandes fresques principalement américaines, comme Little Big Man ou Out of Africa.

    Quant à Marine Le Pen, elle montre qu'elle sait rire en plébiscitant l'humour corrosif du Père Noël est une ordure.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.