GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Présidentielle 2012: Marine Le Pen rejoue ses classiques pour son dernier meeting

    media Marine Le Pen, à la fin de son meeting au Zénith de Paris le 17 avril 2012. REUTERS/Charles Platiau

    La candidate du Front national tenait mercredi 17 avril son dernier meeting avant le premier tour dimanche. Son discours s’est apparenté à une sorte de best of de sa campagne : Marine Le Pen a fustigé le « système » qui voudrait imposer un duel Sarkozy/Hollande,  s’est montrée offensive sur le thème de l’immigration tout en se présentant comme la candidate du peuple contre les « élites ». 

    « On est chez nous », crient à répétition les supporteurs de Marine Le Pen. Ils sont chez eux en France et au Zénith de Paris pour le dernier meeting de campagne de la candidate frontiste avant le premier tour. 

    Elle a réussi son pari en remplissant et en chauffant à blanc une salle de 6 000 personnes. Et pour obtenir un tel succès, Marine Le Pen n'a eu besoin que de reprendre ses thèmes habituels, en se présentant comme la candidate de la Nation contre la mondialisation, contre l'Europe, contre l'argent fou et contre l'immigration.

    Mais aussi, a-t-elle insisté, la candidate de la souveraineté et de la liberté, notamment celle d'entreprendre pour les petites entreprises asphyxiées par le système financier, selon la présidente du Front national.

    Marine Le Pen n'a pas oublié également de se présenter comme la candidate du peuple contre les élites, en particuilier les élites politiques, renvoyant dos à dos la droite et la gauche. Avec une attention particulière portée au président sortant.

    Elle a ainsi affirmé que le vote Sarkozy était devenu inutile, et que le seul vote d'avenir était le vote en sa faveur. Elle l'espère le plus haut possible, et y croit, sondages à l'appui. Après une période difficile, ils repartent à la hausse et du coup les frontistes veulent faire valoir leurs chances, à quatre jours du premier tour.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.