GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    La France met en garde contre toute publication prématurée des résultats de la présidentielle

    media Les bureaux de vote seront ouverts jusqu'à 20h, et aucun résultat partiel ne devra être publié avant. RFI

    En France, les autorités font monter la pression pour éviter toute fuite des résultats dimanche avant 20 heures. Les services chargés de la surveillance de la campagne officielle et des sondages vont ainsi mettre en place un dispositif de veille internet pour repérer d'éventuelles infractions.

    La commission nationale de contrôle de la campagne électorale est bien décidée à faire appliquer la loi : aucun résultat sorti des urnes ne doit être rendu public avant 20 heures. Et les nouveaux médias vont être particulièrement surveillés. Ainsi une dizaine de personnes, utilisant des logiciels de recherche par mot clé, assurera la surveillance des réseaux sociaux, des blogs et des sites internet.

    De son côté le parquet de Paris prévient qu'en cas de violation de cette interdiction, la brigade de répression de la délinquance à la personne sera immédiatement saisie et les contrevenants seront déférés devant la justice. Ils s'exposent à une amende de 75 000 euros maximum.

    Par ailleurs, la commission des sondages a l'intention de poursuivre les médias suisses et belges qui ont annoncé leur intention de publier les résultats de manière anticipée. Et ce, même si ces médias étrangers affirment ne pas être assujettis à la loi française.

    La menace ne semble visiblement guère impressionner certains organes de presse, y compris français. Ainsi en Une de son édition de mercredi, le journal Libération donne rendez-vous sur son site internet dimanche dès 18h30. Le journaliste du quotidien Sylvain Bourmeau souligne que le premier objectif de cette Une est bien atteint, puisqu'il s'agissait de lancer le débat :

    Ce débat ne concerne pas que les journalistes, puisque dorénavant avec les réseaux sociaux de nombreux citoyens sont amenés à publier dans l'espace public des informations ou des opinions.

    Sylvain Bourmeau 19/04/2012 - par Christine Siebert
    Journaliste à Libération
    Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.