GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: François Hollande élu président de la République

    media François Hollande, le candidat socialiste à la présidentielle française, à Rennes, le 4 avril 2012. REUTERS/Stephane Mahe

    C'est une victoire nette. Selon les premières estimations de l'institut Ipsos, François Hollande est élu président de la République française avec 51,67% des suffrages exprimés, ce dimanche 6 mai 2012.Le président sortant Nicolas Sarkozy est battu avec 48,33% des voix. La participation serait très légèrement supérieure à celle du premier tour, avec 79,9% contre 79,48%. Mais elle est inférieure à 2007 (83,97%).

    Notre site spécial

    Article mis à jour suite aux déclarations de Nicolas Sarkozy et François Hollande

    François Hollande a appris son élection depuis son fief de Tulle, en Corrèze. A 57 ans, le socialiste devient le 7e président de la Ve République, le 24e président français depuis Louis Napoléon Bonaparte en 1848, et le deuxième dirigeant de Corrèze à accéder à l'Elysée après Jacques Chirac. Il est aussi le deuxième chef de l'Etat issu du Parti socialiste (PS), après François Mitterrand en 1981.

    Chacune et chacun en France, dans la République, sera traité à égalité de droits et de devoirs
    François Hollande Président élu 11/10/2013 Écouter

    « Je veux saluer tous ceux qui m'ont permis d'être ce que je suis aujourd'hui, a réagi François Hollande, depuis le centre de Tulle, où s'étaient réunis nombre de ses soutiens. Je mesure l'honneur qui m'est fait et la tâche qui m'attend. Devant vous, je m'engage à servir mon pays avec le dévouement et l'exemplarité que requière cette fonction », a-t-il ajouté.

    « J'adresse un salut républicain à Nicolas Sarkozy qui a dirigé la France pendant cinq ans et qui mérite à ce titre tout notre respect, a poursuivi François Hollande. J'exprime ma profonde gratitude à toute celles et à tous ceux qui ont par leurs suffrages rendu cette victoire possible ».

    Trente et un ans après

    Les Français ont découvert le nom de leur nouveau président à 20 heures, lorsque le visage de l'ancien Premier secrétaire du PS s'est affiché sur les écrans des télévisions, comme le veut la coutume. Mais nombre d'entre eux savaient déjà le résultat, grâce aux médias étrangers, et grâce à la frénésie des réseaux sociaux.

    En témoigne l'effervescence ressentie place de la Bastille, où s'étaient réunis les partisans du candidat socialiste, dès l'annonce des premières rumeurs le donnant en tête.

    Enième dirigeant de l'UE sanctionné par les urnes depuis le déclenchement de la crise économique en 2008, Nicolas Sarkozy est le deuxième président français à ne pas être reconduit par le suffrage universel, après Valéry Giscard d'Estaing il y a 31 ans.

    « Un Français parmi les autres »

    Il y a quelque chose de beaucoup plus grand que nous, c'est notre pays, notre patrie
    Nicolas Sarkozy président sortant 11/10/2013 Écouter

    Dans une déclaration prononcée à paris, le président sortant a reconnu sa défaite. « La France a un nouveau président de la République, a expliqué Nicolas Sarkozy à ses supporters réunis à la Mutualité. Le peuple français a fait son choix, c'est un choix démocratique, républicain. François Hollande est le nouveau président de la France et doit être respecté. »

    Au cours de la campagne, l'avocat de 57 ans avait annoncé qu'il quitterait la vie politique en cas de défaite. Il pourrait changer d'avis. « Une autre époque s'ouvre, dans cette nouvelle époque je resterai l'un des vôtres et vous pourrez compter sur moi pour défendre nos idées et nos convictions, a expliqué M. Sarkozy ce dimanche. Mais ma place ne pourra plus être la même, mon engagement dans la vie de mon pays sera désormais différent. Je m'apprête à redevenir un Français parmi les Français ».

    Nicolas Sarkozy restera comme le président le plus atypique et le plus décrié de l'histoire de la Ve République. Il a dores-et-déjà annoncé aux ténors de la majorité qu'il ne dirigerait pas la bataille des législatives en juin, les exhortant à rester « unis ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.