GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le père d’une des victimes de Merah porte plainte contre Sarkozy et Squarcini

    media

    Le père d'un soldat tué en mars par le jihadiste Mohamed Merah, a porté plainte contre le président sortant Nicolas Sarkozy et le responsable du renseignement intérieur Bernard Squarcini. Une plainte pour non-assistance à personne en danger. Albert Chennouf, le père du caporal Abel Chennouf, les accuse de n'avoir pas empêché la mort de son fils.

    Albert Chennouf a déposé « une déclaration à la gendarmerie », Une plainte visant la non-assistance à personne en danger. Il tient Nicolas Sarkozy et Bernard Squarcini pour responsables de la mort de son fils, expliquant « lorsque Mohamed Merah va au Pakistan en faisant un crochet par Israël, ce ne peut être qu'avec la bénédiction des services français ».

    Le dossier de plainte doit désormais être transmis à Paris. Mais pour Gilbert Collard, avocat d'Albert Chennouf, il y a peu de chance que cette plainte aboutisse.  « Je comprends tout à fait le dépôt de plainte de monsieur Chennouf qui est l’expression de son désespoir et du sentiment réel d’abandon dont il souffre. La seule chose, c’est que j’ai peur, et je lui ai dit que juridiquement, pour des motifs techniques, cette plainte ne puisse pas prospérer. Mais on peut comprendre que cet homme se pose des questions. Je crains que la technique un peu rigide du droit ne lui permette pas dans le cadre de cette plainte, d’obtenir les réponses qu’il souhaite. Voilà tout simplement ».

    Le père du soldat assassiné émet l'hypothèse que Mohamed Merah a été éliminé pour qu'il ne parle pas. Gilbert Collard préconise à son client d'attendre, lui affirmant que l'enquête diligentée actuellement par les juges d'instructions antiterroristes devrait permettre d'avoir toutes les réponses sur cette tragédie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.