GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Émeutes au Chili: couvre-feu décrété à Santiago pour la troisième nuit consécutive (officiel)
    • Israël: le président Rivlin va demander à Benny Gantz de former le gouvernement
    • Israël: Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement (page facebook)
    France

    Daniel Buren se montre «Excentrique(s)» au Grand Palais

    media "Excentrique(s)", une oeuvre de Daniel Buren au Grand Palais. REUTERS/Benoit Tessier

    Depuis sa création en 2007, la manifestation Monumenta invite tous les ans un artiste de notoriété internationale à créer une œuvre spécifique pour le Grand Palais à Paris. Après Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski et Anish Kapoor, c’est au tour de Daniel Buren. L’artiste français le plus célèbre au monde y présente un projet artistique à grande échelle. Il s’intitule Excentrique(s).

    Sous la verrière du Grand Palais, des panneaux transparents de couleur jaune, bleu, rouge et vert, plonge le visiteur dans un bain chromatique inédit. Animé par la lumière naturelle, l’œuvre de Daniel Buren produit un incroyable effet, comme en apesanteur. Intitulée Excentrique(s), son installation spatiale phénoménale transforme les 13 500 mètres carrés du Grand Palais en forêt enchantée.

    Que ce soit au Musée Guggenheim à New York ou à Paris avec ses fameuses colonnes au Palais Royal, l’artiste français produit des effets visuels surprenants en utilisant très peu de moyens techniques. Toujours exigeant et innovateur, Daniel Buren change profondément notre perception des choses. Et une fois encore, ce génie de 74 ans qui jouit d’une grande liberté, laisse vagabonder son imaginaire poétique au Grand Palais à Paris.
     

    Daniel Buren s’est inspiré d’un vieux manuscrit arabe pour créer une œuvre contemporaine magistrale.
    Daniel Buren dans son oeuvre "Excentrique(s)" au Grand Palais. REUTERS/Benoit Tessier
    Daniel Buren, artiste français. 09/05/2012 - par José Marinho Écouter

    _____________________________________
    Excentrique(s), travail in situ de Daniel Buren dans le cadre de la manifestation « Monumenta », jusqu’au 21 juin au Grand Palais à Paris.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.