GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un véhicule blindé d'un convoi de la force Barkhane a sauté sur une mine artisanale en début de matinée ce samedi 7 décembre à Infigaren à l'est d'Ansongo, entre Gao et Menaka, au Mali. Un soldat français gravement blessé devrait être évacué vers la France dans les toutes prochaines heures, selon l'état-major français joint par RFI.

    France

    Les interviews payantes créent la polémique au Festival de Cannes

    media Brad Pitt arrivant au palais des Festivals à Cannes pour la présentation du film «Killing them softly», le 22 mai 2012. REUTERS/Loic Venance

    C'est du jamais vu sur la Croisette. Il faudrait payer pour obtenir une interview de stars suivant une grille de tarifs différenciés en fonction du média, presse écrite ou télévision, ou de la nature du rendez-vous : tête à tête ou table ronde à plusieurs.

    Avec notre envoyée spéciale à Cannes

    Des journalistes canadiens et allemands ont eu l'étrange surprise de se voir proposer Brad Pitt ou Nicole Kidman pour 3000 euros. Pour les plus jeunes stars Kristen Stewart ou Sam Riley, les tarifs sont plus bas : il n'en coûte que 1 200 euros.

    C'est la société de distribution canadienne Alliance Films qui impose ces tarifs aux journalistes canadiens. Et ce, pour couvrir les surcoûts de la venue des stars à Cannes : location d'un jet privé, prise en charge du déplacement de l'agent, du coiffeur ou du maquilleur des célébrités.

    Cette méthode inédite va à l'encontre de toutes les habitudes journalistiques. Il n'a jamais été question de rémunérer un acteur pour faire la promotion du film qu'il présente. La plupart des médias refusent de rentrer dans ce cercle infernal au nom de la loi d'airain de la presse, ne pas payer pour avoir accès à l'information.

    NOTRE DOSSIER SPECIAL

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.