GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans toute la ville après des violences et des pillages
    France

    France: arrestation de deux etarras présumés dans le sud-ouest

    media Oroitz Gurruchaga Gogorza, chef militaire de l’ETA REUTERS

    Le chef militaire de l'organisation séparatiste basque armée ETA, ainsi que son adjoint, ont été arrêtés dimanche 27 mai dans le sud-ouest de la France. Ils circulaient à bord d'une voiture volée avec une fausse plaque d'immatriculation, lorsqu’ils ont été interpellés. Cette arrestation est un nouveau coup dur pour l'ETA qui a annoncé la fin des violences, sans  toutefois avoir déposé les armes.

    C'est le ministère espagnol de l'Intérieur qui avance l'hypothèse : si les deux membres haut-placés de l'ETA ont été arrêtés dans le sud-ouest de la France, c'est qu'ils s'y trouvaient pour des rendez-vous avec de futures recrues de l'organisation.

    En effet, Oroitz Gurruchaga Gogorza, âgé de 30 ans, et qui a rejoint ETA en 2008, est devenu le responsable suprême de l'appareil militaire et du recrutement.

    Lors de l'arrestation, il était accompagné de son adjoint, Xabier Aramburu, 32 ans, que la police espagnole considère comme responsable de divers attentats, dont une attaque à la voiture piégée en 2008 contre un commissariat de police au Pays basque espagnol, qui a fait plusieurs blessés.

    L'arrestation des deux responsables de l'ETA intervient un peu plus d'un an après la capture de celui qui était considéré jusqu'alors comme le chef militaire de l'ETA. Il s'agit d'Alejandro Zorbarán Arriola, arrêté en mars 2011 avec trois autres militants, cette-fois dans le nord de la France.

    L'ETA a annoncé en octobre 2011 la fin définitive des violences, mais l'organisation séparatiste basque n'a pas déposé les armes et ne s'est pas dissoute.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.