GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Israël a réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires vers son territoire
    • Législatives en Inde: on constaterait un nette avance du BJP de Modi dans les premières tendances du dépouillement
    • Législatives en Inde: début du dépouillement (commission électorale)
    • Le japonais Panasonic suspend ses transactions avec Huawei (porte-parole)
    France

    Treizième hausse mensuelle consécutive du chômage en France

    media Le nombre de chômeurs a augmenté de 8% sur les douze derniers mois. Pascal Le Segretain/Getty Images

    En France, les chiffres du chômage du mois de mai viennent de tomber. Sans surprise, le marché de l'emploi continue de se dégrader. C'est le treizième mois consécutif de hausse : 33 300 demandeurs d’emploi supplémentaires en avril (+ 1,2%). A ce rythme, la barre des trois millions de chômeurs pourrait être dépassée avant la rentrée de septembre.

    La hausse la plus importante concerne la catégorie A, c'est-à-dire les demandeurs d'emploi n'ayant exercé aucune activité au cours des 30 derniers jours. Leur nombre augmente de 1,2% par rapport à avril 2012. Sur un an, le chômage progresse à un rythme soutenu de plus de 6%, toutes catégories confondues. Au total, la France compte désormais 2 922 000 chômeurs, d’après les chiffres du ministère du Travail.

    Climat morose

    Le portrait robot du groupe le plus exposé est inchangé : les hommes, jeunes ou seniors sont les plus menacés. Cette dégradation reflète assez bien le climat morose de l'économie française. Faute de croissance, les inscriptions à Pôle emploi motivés par la fin d'un CDD (contrat à durée déterminée) ou d'une mission d'intérim ainsi que pour licenciements économiques sont plus nombreuses qu'au mois d'avril. Le ministère du Travail prend acte de la tendance qu'il qualifie de très négative.

    Dans son communiqué, le ministère évoque par ailleurs les deux pistes sur lesquelles il travaille pour soulager les demandeurs. D'une part 80 000 contrats aidés supplémentaires seront proposés et financés avant la fin de l'année. D'autre part, les demandeurs les plus fragiles seront mieux suivis à Pôle emploi car, à l'avenir, il n'y aura plus de rendez-vous automatique avec les conseillers mais un suivi à la carte qui sera plus ou moins approfondi, selon le profil du chômeur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.