GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Affaire Bettencourt: perquisitions au domicile et dans les bureaux de Nicolas Sarkozy

    media Devant des bureaux de l'ancien président Sarkozy, perquisitionnés dans le cadre de l'affaire Bettencourt, à Paris, le 3 juillet 2012. Reuters / Mal Langsdon

    En France, l'étau se resserre autour de l'ex-président Nicolas Sarkozy dans le cadre de l'affaire Bettencourt. La justice enquête depuis plusieurs semaines sur des soupçons de financement illicite de la campagne présidentielle de 2007. Le juge Gentil a réalisé mardi trois perquisitions au domicile et dans les bureaux de l'ancien président de la République.

    Pour mener ces trois perquisitions, le juge bordelais Jean-Michel Gentil, qui instruit la totalité du dossier Bettencourt, était accompagné de deux autres magistrats, de son greffier et de neuf policiers de la brigade financière, soit au total treize personnes.

    Les perquisitions ont été menées tambour battant au petit matin. Cet aréopage de magistrats et de policiers s'est d'abord présenté à 6h30 au domicile de Carla Bruni dans le XVIe arrondissement de Paris.

    Une fois devant la porte de leur hôtel particulier, villa Montmorency, le juge Gentil a appelé Nicolas Sarkozy sur son portable pour le prévenir de sa présence. Or, Nicolas Sarkozy et sa famille avaient quitté Paris la veille pour le Canada où ils passent une semaine de vacances. Avec le décalage horaire, lorsque l'ancien président a reçu ce coup de téléphone, il était 1h30 du matin de l'autre côté de l'Atlantique.

    Magistrats et policiers sont ensuite allés perquisitionner les nouveaux locaux de Nicolas Sarkozy mis à sa disposition en tant qu'ancien chef de l'Etat, situés 27, rue de Miromesnil, à deux pas de l'Elysée.

    Puis direction le cabinet du notaire qui avait en dépôt l'agenda de Nicolas Sarkozy pour l'année 2007, dont une copie a déjà été envoyée au juge bordelais il y a deux semaines. C'est le seul document qu'aurait saisi Jean-Michel Gentil au cours de cette triple perquisition.

    Le juge s'intéresse particulièrement à deux retraits de 400 000 euros chacun sur les comptes de Liliane Bettencourt, effectués en février et avril 2007, et qui auraient pu alimenter un éventuel financement illicite de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

    Pour le moment, pas de preuves, mais plutôt des indices avec les déclarations troublantes du personnel de maison évoquant un ballet d'hommes politiques, dont Nicolas Sarkozy, au domicile des milliardaires, venus à cette époque selon les rumeurs, recevoir de grosses enveloppes de cash.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.