GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans toute la ville après des violences et des pillages
    France

    La Banque de France prédit l'entrée en récession au 3e trimestre

    media La Banque de France, à Paris. Wikipédia

    La France va-t-elle entrer en récession au troisième trimestre ? C'est en tous cas ce qu'annonce la Banque de France dans son enquête de conjoncture publiée ce mercredi 8 août. Une prévision d'autant plus préoccupante, que le climat des affaires continue de se dégrader en France.

    Calculé par l'Insee à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité, l’indicateur du climat des affaires en France perd 2 points en juillet et s’établit à 87 points. C'est en dessous de sa moyenne de longue période établie sur 100 points.

    La situation n'est pas prête à s'améliorer. En effet, la Banque de France prévoit un recul de 0,1% du produit intérieur brut au troisième trimestre de cette année. Principal moteur de la croissance, la consommation des ménages a certes progressé en juin, mais sur l'ensemble du deuxième trimestre, elle marque un recul de 0,2%.

    L'économie française connaîtrait donc une nouvelle période de récession, avec deux trimestres consécutifs de repli. Mais ce serait la première contraction de cette ampleur depuis la précédente récession, vécue en 2009.

    Le net ralentissement de croissance complique la tâche du gouvernement Ayrault. Son objectif est de ramener le déficit public à 4,5% cette année, et à 3% l'année prochaine. Un objectif difficile, voire impossible à tenir en cas de récession.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.