GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Mayotte: polémique après la mort d’un bébé en centre de rétention

    media Un bateau d'immigrants illégaux interpellés par la gendarmerie près de Mayotte le 20 octobre 2007. AFP PHOTO / GENDARMERIE NATIONALE

    La mort de cet enfant de deux mois, ce jeudi 16 août 2012 au centre de rétention administrative de Mayotte, n’est pas une surprise dans l’archipel. Les conditions de rétention y sont presque inhumaines et la traversée depuis les Comores très dangereuse, mais cela ne décourage pas les candidats qui meurent noyés par dizaines chaque mois.

    Comme ce nourrisson décédé jeudi au centre de rétention de Mayotte, ils sont des dizaines à mettre en péril leur vie dans l’espoir d’une vie meilleure dans cette île sous administration française.

    Ils paient entre 200 et 300 euros pour traverser les 70 kilomètres qui séparent Anjouan de Mayotte. Plusieurs d’entre eux ne touchent jamais le sol mahorais et terminent tout simplement le voyage à la mer, emportés par les vagues.

    Cette situation est la conséquence de l’installation en 1995 d’un visa entre Mayotte et le reste des îles de l’archipel des Comores. Depuis, on dénombre environ 15 000 morts, la plupart des Comoriens voulant rallier cet El Dorado. C’est pourquoi ce bras de mer est considéré comme le plus grand cimetière marin au monde.

    Ceux qui arrivent à la terre ferme ne sont pas épargnés pour autant. Hommes, femmes, enfants sont souvent entassés au centre de rétention dans des conditions constamment dénoncées par les organisations des droits de l’Homme.

    D’ailleurs, une mission parlementaire française avait demandé la fermeture de ce centre et la suppression de ce visa.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.