France: Manuel Valls veut une nouvelle loi antiterroriste - France - RFI

 

  1. 19:33 TU La bande passante
  2. 20:00 TU Journal
  3. 20:10 TU Couleurs tropicales
  4. 20:30 TU Journal
  5. 20:33 TU Couleurs tropicales
  6. 21:00 TU Journal
  7. 21:10 TU Accents d'Europe
  8. 21:30 TU Journal
  9. 21:33 TU Danse des mots
  10. 22:00 TU Sessions d'information
  11. 22:30 TU Sessions d'information
  12. 23:00 TU Journal
  13. 23:10 TU Autour de la question
  14. 23:30 TU Journal
  15. 23:33 TU Autour de la question
  16. 19:33 TU La bande passante
  17. 20:00 TU Journal
  18. 20:10 TU Couleurs tropicales
  19. 20:30 TU Journal
  20. 20:33 TU Couleurs tropicales
  21. 21:00 TU Journal
  22. 21:10 TU Accents d'Europe
  23. 21:30 TU Journal
  24. 21:33 TU Danse des mots
  25. 22:00 TU Sessions d'information
  1. 19:40 TU Débat du jour
  2. 20:00 TU Journal
  3. 20:10 TU La bande passante
  4. 20:30 TU Journal
  5. 20:33 TU La bande passante
  6. 21:00 TU Journal
  7. 21:10 TU Radio foot internationale
  8. 21:30 TU Journal
  9. 21:33 TU Radio foot internationale
  10. 22:00 TU Sessions d'information
  11. 22:30 TU Sessions d'information
  12. 23:00 TU Journal
  13. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  14. 23:30 TU Journal
fermer

France

France Manuel Valls Terrorisme

France: Manuel Valls veut une nouvelle loi antiterroriste

media

Au lendemain des manifestations anti-américaines devant l'ambassade des Etats-Unis à Paris, Manuel Valls a annoncé dimanche 16 septembre qu'il présenterait un nouveau projet de loi antiterroriste en Conseil des ministres d'ici la fin du mois de septembre. Avec ce texte, le ministre de l'Intérieur vise les Français qui partent à l'étranger, notamment en Afghanistan et au Pakistan, pour s'entraîner dans des camps islamistes.

Manuel Valls veut une nouvelle loi pour lutter contre le terrorisme islamiste. Avec un texte qu'il présentera en Conseil des ministres avant la fin du mois, le ministre de l'Intérieur veut sanctionner les personnes qui partent à l'étranger, notamment en Afghanistan et au Pakistan, pour se former au jihad dans des camps d'entraînement.

C'était par exemple le cas de Mohamed Merah qui, en mars dernier, avait tué sept personnes, dont trois enfants, à Toulouse et à Montauban. L'enquête avait révélé qu'il avait effectué plusieurs séjours dans des camps d'entraînement afghans et pakistanais. Bien que les services de renseignement français fussent au courant de ces voyages, ils n'avaient pas pu empêcher les tueries, ce qui leur avait valu de nombreuses critiques.

Aujourd'hui encore, se rendre dans de tels camps n'est pas répréhensible. Manuel Valls veut changer cela, même s'il faudra prouver que ces personnes se sont bien rendues dans ces pays dans le but de s'y entraîner. 

Avec ce projet de loi, le ministre de l'Intérieur vise aussi d'autres cibles : les Français qui commettent des attentats à l'étranger. A l'image de ce qui existe déjà pour les actes pédophiles, il souhaite que ces personnes puissent être poursuivies et jugées par la justice française.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.