GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Caricatures de Mahomet : la France se prépare à un vendredi sous tension

    media Le recteur de la Grande Mosquée de Paris appelle les musulmans à l'apaisement. Madorie Laoshi/Wikimedia

    La France se prépare à un possible regain de tension après la publication des caricatures de Mahomet dans l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Ce vendredi 21 septembre, la journée de prière pour les musulmans pourrait être l'occasion d'un appel à la mobilisation. Et pour samedi, des appels à manifester contre le film islamophobe L'innocence des Musulmans, circulent aussi sur les réseaux sociaux.

    Ce vendredi, journée de prière, un regain de tension est à craindre bien que les responsables du culte musulman appellent à l'apaisement. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, lira un message allant dans ce sens au cours de la prière. Il a demandé à ce qu' il en soit ainsi dans les autres mosquées.

    De son côté, le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, lui, a appelé les musulmans à « ne pas tomber dans le piège » d'une révolte.

    Pour samedi, un dispositif policier spécifique est à l'étude concernant la ville de Paris. Dans certains endroits stratégiques, le nombre de policiers sera renforcé. Les transports publics seront également très surveillés. La Grande Mosquée de Paris fera l'objet d'une attention particulière.

    Une grande manifestation qui était prévue, a été interdite par la préfecture de police de Paris. Dans d'autres villes des manifestations spontanées pourraient avoir lieu. Ainsi, à Marseille, un responsable d'une mosquée de quartier s'est dit déterminé à braver une éventuelle interdiction pour manifester de façon pacifique.

    En revanche, à Lyon, un appel à manifester publié sur Facebook a été annulé par son initiateur qui préfère rester anonyme et cela dans le but d'éviter des dérapages.

    Par ailleurs, deux hommes sont en garde à vue depuis hier, soupçonnés d'avoir participé à  un rassemblement. Ils sont poursuivis pour « attroupement armé » alors que la justice a ouvert une enquête pour identifier les organisateurs de ce rassemblement. Un troisième jeune homme est, lui, en garde à vue à Toulon dans le Var après avoir déclaré vouloir s'en prendre aux dirigeants de Charlie Hebdo.

    Journée à haut risque dans les pays musulmans

    De nouvelles manifestations sont attendues dans plusieurs pays musulmans. Depuis une semaines, 30 personnes ont trouvé la mort et l’on craint un regain de violence. Paris et Washington sont sur le qui-vive.

    La France, pour commencer, maintient ses mesures de précaution : les ambassades, consulats et écoles sont fermés ce vendredi dans une vingtaine de pays dont l'Indonésie, le Yémen, le Liban et l'Egypte.

    Même chose en Tunisie, où le gouvernement a d'ailleurs interdit les manifestations, en disant avoir des informations sur la préparation de violences.

    D'une manière générale, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a appelé les Français résidant dans des pays musulmans à la prudence et à rester de préférence chez eux ce vendredi.

    Les Etats-Unis, qui ont renforcé la sécurité dans toutes leurs représentations diplomatiques, sont également sur leurs gardes. En particulier au Pakistan, où les autorités ont décrété ce vendredi férié en l’honneur du prophète, par solidarité avec les musulmans offensés par le film hostile à l’islam. Le département d'Etat a appelé ses ressortissants à éviter tout voyage non essentiel dans ce pays.

    Paris comme Washington ont aussi resserré la sécurité de leurs ambassades dans plusieurs capitales européennes, en prévision d'éventuels incidents. Cela alors que des manifestations sont notamment prévues dans plusieurs villes d'Allemange aujourd'hui et ce week-end.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.