GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France : décès de Claude Cheysson, ancien ministre de François Mitterrand

    media

    Claude Cheysson, l'ancien ministre des Relations extérieures de François Mitterrand est mort, le 15 octobre. Il avait dirigé la diplomatie française de 1981 à 1984, au début du premier septennat de François Mitterrand. Après son passage au Quai d'Orsay, il avait ensuite rejoint la Commission de Bruxelles comme commissaire européen, chargé de la politique méditerranéenne et des relations Nord-Sud. Claude Cheysson s’est éteint chez lui à Paris, à l’âge de 92 ans, des suites d'une longue maladie.

    Il fut ministre des Relations extérieures et non pas des Affaires étrangères. Cette nouvelle dénomination du Quai-d’Orsay en 1981 avait un sens. Quand le nouveau pouvoir socialiste prétendait changer la vie et changer aussi la diplomatie et les rapports de la France avec le reste du monde, en particulier les pays du Sud (on disait encore le Tiers-monde à l’époque), le discours de Cancún de François Mitterrand cette année-là devait en être la colonne vertébrale, sacrifiée plus tard sous le poids des réalités.

    Représentant d’une élite française surdiplômée, Claude Cheysson est passé par les plus grandes écoles : Normale Sup, Polytechnique et l’ENA. Il avait commencé sa carrière politique au côté de Mendès-France avant de rejoindre François Mitterrand et le Parti socialiste dans les années 1970.

    Ami du monde arabe et grand défenseur de la cause palestinienne, Claude Cheysson regrettait après son départ du Quai-d’Orsay en 1984 que la France n’ait alors plus guère de politique arabe. Il faut un ministre parfois déconcertant, voire gaffeur. François Mitterrand s’amusa un jour de « ce spécialiste de la diplomatie aussi peu diplomate ».

    Claude Cheysson termina sa carrière à la Commission européenne au côté de Jacques Delors, où il s’occupa de la Méditerranée et des relations Nord-Sud, une constance dans son engagement.

    Il ne s'agit pas de savoir ce qu'il faut faire pour l'Algérie.Il s'agit de savoir ce qu'il faut faire pour tous les pays du même type car ils sont nombreux, et l'Argentine, et la Tunisie...
    Claude Cheysson Ancien ministre des Relations extérieur,1988 11/10/2013 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.