GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    • Spatial: le vaisseau «Soyouz» avec le premier robot humanoïde russe à son bord ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS
    France

    France: l’étude Séralini sur la toxicité des OGM sur la sellette

    media Le professeur Gilles-Eric Séralini. AFP PHOTO/JACQUES DEMARTHON

    Le Haut conseil des biotechnologies (HCB) puis l’Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), l’après-midi, ont rejeté lundi les conclusions de l'étude Séralini sur la toxicité d'un maïs OGM.

    L’étude dont il est question a porté sur la consommation du maïs transgénique NK603 et d’un herbicide de type Round Up de la firme Monsanto. Ces résultats qui semblaient démontrer de façon évidente les risques liés à la consommation d’OGM, ont fait l’objet, à la demande du gouvernement, d’avis de la communauté scientifique.

    Après les académies nationales d’agriculture, de médecine, de pharmacie, des sciences, des technologies et vétérinaires, c’est au tour du Haut conseil sur les biotechnologies et de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail de relever de nombreuses insuffisances dans l’étude Séralini.

    La communauté a toutefois souligné qu’une nouvelle étude doit être menée afin de prouver si oui ou non ce maïs ne présente pas de danger à la consommation. Les organisations telles Générations Futures ou encore Greenpeace estiment que le choix des différentes agences sanitaires de réaliser une étude de long terme, indépendante et contradictoire sur ce maïs est un bon premier pas. En attendant, toute nouvelle autorisation d’OGM doit être gelée et celles en cours, suspendues.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.