GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Aujourd'hui
Samedi 26 Mai
Dimanche 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: remboursement total de l'IVG pour toutes les femmes, pilule gratuite pour les mineures

    media

    Deux mesures pour les femmes ont été votées ce vendredi 26 octobre par les députés français : celle de la gratuité des contraceptifs pour les mineures et celle du remboursement à 100% de l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Le remboursement en totalité de l’avortement était une promesse de campagne de l’actuel président de la République, François Hollande.

    A partir de 2013, l’interruption volontaire de grossesse sera remboursée à 100% par l‘assurance maladie. Cette prise en charge existe déjà pour les mineures mais ce dernier vote concerne les femmes majeures pour qui l’assurance maladie ne rembourse aujourd’hui que les trois-quarts du prix de l’acte.

    Un acte dont le coût oscille entre 200 et 450 euros et qui n’est jamais anodin pour une femme, a rappelé la ministre de la Santé. Il s’agit d’un choix de santé publique et ce débat à l’Assemblée fut également l’occasion de rendre hommage à celle qui a réussi, après un dur combat politique, à dépénaliser l’IVG en 1975, Simone Veil.

    Simultanément, les députés ont voté en faveur de la gratuité des contraceptifs pour les jeunes françaises entre 15 et 18 ans, qui sont près d'un million. Marisol Touraine a précisé que l’amendement s’appliquait à tous les modes de contraception pris en charge et remboursables par la sécurité sociale. Le coût estimé entre le remboursement actuel à 65% et la prise en charge totale est estimé à 5 millions d’euros.

    Nous serons très vigilants sur l'application de cette loi [sur l'IVG]
    Véronique Sehier Membre du bureau national du Planning familial 11/10/2013 - par Anna Piekarec Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.