GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)
    • Foot/Euro-2020: la France, déjà qualifiée, peine mais bat la Moldavie (2-1) et prend la tête du groupe H
    • Éliminatoires CAN 2021: match nul entre le Mali et la Guinée, 2-2, dans le groupe A
    • Éliminatoires CAN 2021: l'Algérie, championne d'Afrique en titre, corrige la Zambie, 5-0
    • Éliminatoires CAN 2021: la RDC tenue en échec par le Gabon à domicile, 0-0
    France

    France : une figure des Tigres tamouls assassinée à Paris

    media Des manifestants pro-tamouls devant le quartier général européen des Nations unies à Genève, le 24 avril 2009. (Photo : Reuters)

    Le ressortissant sri-lankais tué par arme à feu dans le XXe arrondissement de la capitale ce jeudi 8 novembre était l’un des leaders à Paris de l'ex-rébellion séparatiste des Tigres tamouls. Fondé en 1976, le LTTE (Tigres de libération de l'Eelam tamoul), qui réclamait notamment la création d'un Etat tamoul dans le nord-est du Sri Lanka, a déposé les armes en 2009 au terme d'une guerre civile qui a fait entre 70 000 et 100 000 morts.

    Nada Rajah Mathine Thirane, alias « Parithi », a été abattu vers 21 heures, rue des Pyrénées, à l'est de Paris, alors qu'il sortait du local du Comité de coordination tamoul en France. Touché par trois balles, l'homme de 49 ans est décédé trente minutes plus tard. Des douilles de calibre 9 mm ont été retrouvées sur la scène de crime.

    L'auteur des coups de feu a pris la fuite et l'enquête a été confiée à la Brigade criminelle de la police judiciaire parisienne.

    Nada Rajah Mathine Thirane était un leader des Tigres tamouls, l'ancienne guérilla armée contre le pouvoir au Sri Lanka. Mais pour le moment, rien ne permet de lier ce crime à l'engagement politique de la victime.

    Mathine Thiran était connu de la justice pour avoir été condamné en février dernier, par la cour d'appel de Paris, à cinq ans de prison pour extorsion, financement du terrorisme et association de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste. Une condamnation qui intervenait dans le cadre du procès d'une filière de racket de la diaspora en France pour financer des opérations au Sri Lanka.

    Arrêté en avril 2007, il était resté en détention provisoire jusqu'en juin 2010 et sa peine faisait l'objet d'un aménagement. Le tribunal avait également prononcé la dissolution du Comité de coordination, considéré comme la « vitrine légale » des Tigres en France.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.