GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans toute la ville après des violences et des pillages
    France

    France : Nicolas Sarkozy, seul vainqueur de la crise à l’UMP

    media L'ex-président Nicolas Sarkozy après son audience le 21 novembre à Bordeaux. REUTERS/Regis Duvignau

    Adulé par les sympathisants UMP, Nicolas Sarkozy est le vrai gagnant de la crise politique à l'UMP. Le fait qu'il n'ait pas été mis en examen dans l'affaire Bettencourt mais placé sous simple statut de «témoin assisté» ne lui barre pas la route d'un éventuel retour au centre du jeu politique. Même si son implication dans d'autres dossiers constitue encore un véritable écueil.

    C'est la seule bonne nouvelle à droite, alors que la guerre des chefs à l'UMP semble avoir repris de plus belle, au grand désarroi des militants totalement écœurés. Voila en tous cas de quoi leur mettre du baume au cœur, car Nicolas Sarkozy, malgré sa défaite en mai dernier, reste leur candidat préféré -selon tous les sondages- pour la présidentielle de 2017.

    Une mise en examen dans l'affaire Bettencourt aurait pu ruiner ses chances d'un éventuel retour sur la scène politique. Ce n'est donc pas le cas, même si personne ne sait si l'ancien chef de l'Etat aura un jour l'envie de concourir à une nouvelle élection.

    Depuis sa défaite, Nicolas Sarkozy s'astreint en tous cas au silence médiatique, car son avenir est également conditionné par d'autres affaires judiciaires : l'affaire des sondages de l'Elysée, qui risque de rapidement de gêner des très proches de l'ancien président. Mais surtout l'affaire Karachi sur le financement illégal de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, une affaire dans laquelle Nicolas Sarkozy pourrait être entendu par les juges.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.