GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    France

    UMP : Copé et Fillon discutent encore de leur querelle sans fin

    media C'était en mars 2012... François Fillon et Jean-François Copé réunis pour la campagne présidentielle. REUTERS/Charles Platiau/Files

    Une première rencontre ce matin, une seconde dans la soirée. Jean-François Copé et François Fillon tentent, ce lundi 3 décembre, de régler leur différend. A la veille de la date butoir imposée par Nicolas Sarkozy, les deux candidats à la présidence de l’UMP essayent de se mettre d’accord sur le calendrier d’un éventuel nouveau vote.

    Rien n’a filtré de la rencontre de ce lundi matin. La discussion a duré quasiment une heure. Jean-François Copé et François Fillon se sont retrouvés à l’Assemblée nationale, dans le bureau de l’ancien Premier ministre, pour un entretien en tête-à-tête. Le sujet de la discussion : la date d’un nouveau vote.

    Pour l’instant, c'est là que le bât blesse. François Fillon demande l’organisation d’un scrutin dans les plus brefs délais. Jean-François Copé y est opposé. Le député-maire de Meaux est partisan d’une nouvelle élection après les élections municipales de 2014.

    Bernard Accoyer avait émis le vœu, ce lundi matin, que les deux hommes se retrouvent à huis clos, et non par médias interposés, pour trouver une issue à la crise. Sur le premier point, l’ancien président de l’Assemblée nationale a été entendu. Reste maintenant à savoir si les deux hommes vont parvenir à un accord.

    La durée des discussions peut laisser entrevoir une issue positive. « Personne n’est parti en claquant la porte, c’est plutôt une bonne chose », explique-t-on dans l’entourage de Jean-François Copé. Dimanche soir déjà, Christian Jacob, un autre de ses proches, se voulait optimiste : « On peut arriver à un accord ce lundi », expliquait-il.

    Les deux hommes ont tout intérêt à trouver rapidement un terrain d'entente. Car le temps presse : l’ultimatum de Nicolas Sarkozy prend fin ce mardi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.