GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: plainte contre une pilule contraceptive de troisième génération

    media Une plaquette de la pilule Meliane DR

    Les pilules contraceptives de troisième génération toujours et encore en accusation, ont fait l’objet d’une plainte vendredi 14 décembre. En 2006, une jeune femme victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) après une prise régulière de quatre mois de la pilule Meliane et aujourd’hui lourdement handicapée, a en effet déposé plainte contre son fabricant, le laboratoire Bayer. Il s’agit d’une première en France.

    « Atteinte involontaire à l’intégrité de la personne humaine », c’est la formulation déposée vendredi contre le laboratoire français. Aux Etats-Unis, cette même entreprise pharmaceutique fait l’objet d’actions en justice, avec 13 500 plaintes déjà recensées contre YAZ, une autre pilule de troisième génération. Mais une autre plainte française pour « homicide involontaire » cette fois, devrait être déposée dans les prochaines semaines par les parents d’une jeune fille décédée d’une embolie pulmonaire en 2007.

    Les pilules de troisième et quatrième génération représentent la moitié des ventes françaises et une jeune fille sur deux se voit prescrire une de ces pilules pour une première contraception orale, alors que le risque, pour elles, est connu et reconnu. C’est d’ailleurs la question que pose l’un des avocats de la jeune française qui a gardé de graves séquelles après sa sortie du coma en juin 2006.

    Du côté du ministère de la Santé, Marisol Touraine a déjà décidé de mettre fin au remboursement de ces pilules par la Sécurité sociale, dont le risque de phlébite est deux fois plus élevé que pour les femmes sous pilules de seconde génération. Un service médical estimé insuffisant par la Commission de transparence de la Haute autorité de santé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.