Sans-papiers à Lille: des régularisations au cas par cas - France - RFI

 

  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU Grand reportage
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU Sessions d'information
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU La bande passante
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU La bande passante
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Couleurs tropicales
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Couleurs tropicales
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Accents d'Europe
  18. 23:30 TU Journal
  19. 23:33 TU Danse des mots
  20. 18:10 TU Décryptage
  21. 18:30 TU Journal
  22. 18:33 TU Sessions d'information
  23. 18:40 TU Débat du jour
  24. 19:00 TU Journal
  25. 19:10 TU Grand reportage
  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU Grand reportage
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU Sessions d'information
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU La bande passante
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU La bande passante
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Radio foot internationale
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Radio foot internationale
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  18. 23:30 TU Journal

Dernières infos

fermer

France

France Migrations Internationales Immigration Questions sociales Crise économique

Sans-papiers à Lille: des régularisations au cas par cas

media

Les sans-papiers en grève de la faim qui occupaient l’église Saint-Maurice au centre de Lille ont été évacués dans le calme par la police durant la soirée du vendredi 21 décembre. A l'issue d'une réunion avec une délégation du Comité des sans-papiers 59 (CSP 59) et de la Ligue des droits de l'homme, la préfecture a indiqué que certaines personnes étaient susceptibles de satisfaire aux critères de régularisation.

Sur les 147 grévistes de la faim, une cinquantaine devraient obtenir un titre de séjour et ce, uniquement sur la base de la circulaire du 28 novembre de Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur sur la régularisation des sans-papiers.

La préfecture de Lille refuse à ce stade d'aller plus loin. Cela reste insuffisant pour le porte-parole du Comité des sans-papiers du Nord Pas-de-Calais, Roland Diagne : « On nous annonce 53 régularisables sur une liste de 147 personnes. Or il existe une grève de la faim depuis le 2 novembre. Comment moi, après les 50 jours, je peux me tourner vers les grévistes de la faim en leur disant "après 50 jours de grève de la faim, vous n’avez rien" ».

Ceux qui n'ont rien obtenu, à savoir plus de 80 sans-papiers, ont donc décidé de poursuivre leur combat et refusent toujours de s'alimenter. Roland Diagne est très inquiet : « Parallèlement aux discussions, nous constatons que les hôpitaux jettent les sans-papiers à la rue. Hier soir, j’ai assisté à un truc incroyable, quelqu’un qui a un battement de pouls de 42, je ne suis pas médecin, mais à 40 cela peut devenir très dangereux et il peut y avoir crise cardiaque, on l’a mis dehors. Pour le reprendre tout de suite trente minutes après ! C’est pour vous dire qu’il y a des comportements parfois scandaleux. Il faut que cela s’arrête ».

De plus en plus faibles, les grévistes de la faim mettent chaque jour leur vie en danger. Les associations appellent donc à une manifestation pour leur régularisation, ce samedi 22 décembre, place de la République à Lille.


Selon le diocèse de Lille, les sans-papiers qui avaient investi l'église Saint-Maurice sont pour la plupart Algériens.  D'après la préfecture, une rencontre entre les représentants des sans-papiers et ceux de l'Etat pourrait avoir lieu début janvier 2013.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.