GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Khashoggi: Guterres (ONU) juge «essentiel» qu'une enquête «crédible» soit menée
    • Syrie: la coalition affirme avoir détruit un site du groupe EI dans une mosquée (communiqué de l'armée américaine)
    • L'armée israélienne a annoncé avoir découvert un nouveau tunnel du Hezbollah, le quatrième vers Israël (communiqué)
    France

    «Entre les deux rives de la Méditerranée» (5/5) : Le Mucem

    media Le Mucem entre deux passerelles. Agence Rudy Ricciotti

    C’est le premier musée national en France qui a été délocalisé en région. Attendu depuis dix ans, le Mucem ouvrira en juin à Marseille, dans le cadre de l’année Capitale européenne de la culture. Lors de la journée « portes ouvertes » en janvier, ce grand musée de civilisations pour l’Europe et la Méditerranée avait déjà suscité l’enthousiasme de 15 000 visiteurs, ravis du bâtiment de Rudy Ricciotti et du projet culturel du musée.Le Mucem proposera sur 40 000 mètres carrés des collections permanentes, des expositions, des rencontres dans tous les domaines artistiques. Entretien avec Bruno Suzzarelli, directeur du Mucem.

    Quelle est la place du Mucem dans la vaste opération Marseille-Provence 2013 ?

    Le Mucem est un des éléments importants de l’année européenne de la culture, ne serait-ce que parce qu’il a été un des atouts pour que Marseille emporte la candidature pour la capitale européenne de la culture en 2008. Mais bien au-delà de cela, c’est un des grands équipements structurants qui vont rester à Marseille, une fois que les lumières de la capitale européenne se seront éteintes. Le Mucem va rayonner et va faire rayonner Marseille extrêmement longtemps.

    Le Mucem est un peu la tête de pont de Marseille-Provence 2013, une capitale européenne de la culture fondée sur le rapport entre les deux rives de la Méditerranée ?

    Absolument. Cet axe de la programmation trouve dans le Mucem sa concrétisation la plus forte, la plus évidente, et la plus pérenne. L’un de nos points forts, en termes à la fois de programmation et de projet scientifique et culturel, est justement d’être une passerelle entre les deux rives de la Méditerranée, d’être un espace pour évoquer les rencontres entre les cultures ou les incompréhensions entre les cultures de tous les pays de la civilisation méditerranéenne.

    Quelle sera la première grande exposition du Mucem ?

    Le Mucem ouvrira début juin. Nous allons ouvrir avec, à la fois des expositions semi-permanentes qui seront présentées pour durer de quatre à cinq ans, et des expositions temporaires.  Sur les expositions semi-permanentes, je mentionnerai deux : Les Galeries de la Méditerranée  essaie de présenter sur le long terme et avec un regard historique, les particularités des civilisations de la Méditerranée et leurs rapports entre elles et au reste du monde. Le temps des loisirs sera une réflexion sur l’évolution des loisirs depuis la fin du 18e siècle et jusqu’à nos jours. Et puis, il y a deux grandes expositions temporaires : Le Noir et le Bleu. Un rêve méditerranéen, c’est un voyage à travers l’imaginaire de la Méditerranée depuis la fin du 18e siècle, c'est-à-dire depuis les conquêtes de Bonaparte en Egypte jusqu’à aujourd’hui. Il y aura également une réflexion prospective sur ce que ça peut être pour le futur. Et puis il y a Au bazar du genre, féminin/masculin, c’est une réflexion sur l’actualité de la question du genre sur toutes les rives de la Méditerranée.

    Le Mucem a une vocation méditerranéenne, avec quels partenariats ?

    Nous avons tout naturellement l’ambition de nouer des partenariats dans l’ensemble du bassin méditerranéen avec les institutions qui nous sont proches, par exemple les musées. Nous avons un partenariat avec plusieurs musées grecs, notamment le musée Benaki à Athènes, qui vont nous prêter ou déposer des œuvres pour les expositions inaugurales. Nous avons d’autres partenariats en cours : à Alexandrie ou avec le musée national du Bardo à Tunis. Tout cela va s’étendre progressivement. Au-delà des musées, nos partenariats devraient se faire avec d’autres institutions, plus du côté de l’art vivant. Il y a, par exemple, dans les pays du Maghreb, des associations qui représentent un art en train de se faire et elles ne sont pas forcément liées à une institution officielle. Il nous paraît important que le Mucem puisse leur donner la parole et les accueillir pour des conférences, des débats, des différents types de spectacles. Nous avons pour cela un équipement absolument épatant. L’auditorium du Mucem qui fait 320 places va pouvoir montrer toutes sortes de spectacles. Et, avec l’espace du Fort Saint-Jean, il y a aussi des espaces en plein air. Tout cela nous permettra de rayonner à l’international.

    Le Mucem (architecte : Rudy Ricciotti) à Marseille, relié par une passerelle au fort Saint-Jean (à gauche). ROLLINGER-ANA/ ONLYFRANCE

    Quel sera la programmation au fort Saint-Jean ?

    A partir du juin, il y aura quatre expositions photographiques. Ces expositions seront également très méditerranéennes dans leur thématique, par exemple Les Choses de ce côté du monde, une exposition collective sur les paysages urbains, ruraux, maritimes dans la Méditerranée. Odyssées, d’Antoine D’Agata, suit des migrants par la photographie et la vidéo. Dans Memory of Trees, la photographe Kathryn Cook réalise un travail sur le génocide arménien, de 1915 à aujourd’hui, des villages arméniens aux quartiers marseillais. Et Patrick Zachmann, membre de Magnum Photos, confronte dans Mare-Mater sa propre histoire familiale à celles des migrants d’aujourd’hui.

    RFI DOSSIER SPECIAL - MUCEM + MP2013

    ____________________________________
    Mucem, le musée de civilisations pour l’Europe et la Méditerranée ouvrira début juin 2013 à Marseille.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.