GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    «Zero Dark Thirty», le film-polémique sur la traque de ben Laden arrive en France

    media "Zero Dark Thirty", de Kathryn Bigelow, sort ce mercredi 23 janvier en France. Universal Pictures International France

    C'est le film choc de la semaine. Zero Dark Thirty sort ce mercredi 23 janvier en France. La réalisatrice Kathryn Bigelow raconte la traque et la mort de ben Laden, considéré comme responsable des attentats du 11 septembre 2001. Le film a soulevé de nombreuses polémiques aux Etats Unis car il montre la torture de prisonniers.

     

    Dès les premières minutes le ton est donné. Le spectateur est parachuté sur une base américaine dans un hangar qui sert de salle d'interrogatoire et de torture à la CIA. Pour obtenir des renseignements tout est bon : simulation de noyade, humiliations, sévices physique et psychique. Un huis clos étouffant dans lequel va débarquer une toute jeune recrue spécialiste des réseaux al-Qaïda, interprétée par l'actrice Jessica Chastain.

    C'est Kathryn Bigelow qui signe Zero Dark Thirty. Elle est la première femme réalisatrice oscarisée à Hollywood, c’était en 2010 pour Démineurs. Aujourd’hui, elle est la seule femme qui excelle dans le film d'action ou de guerre à gros budget, un genre plutôt masculin. Avec 40 millions de dollars, elle a reconstitué la traque de ben Laden, vue de l'intérieur par les hommes et les femmes de la CIA qui ont suivi sa trace pendant dix ans.

    Quand la CIA torture des prisonniers

    Le film est sorti depuis plusieurs semaines aux Etats Unis et s'est accompagné d'une intense polémique sur le fait d'avoir montré à l'écran des agents de la CIA torturant des prisonniers. Bigelow a passé son temps à expliquer qu'elle ne justifiait en aucun cas l'emploi de la torture pour obtenir des renseignements, mais que la CIA avait utilisé ces méthodes avant son interdiction par Barack Obama et que cela faisait l’histoire américaine et qu’il n’était pas question de le censurer.

    Mark Boal, le scénariste du film et véritable complice de Kathryn Bigelow, est également oscarisé pour le film Démineurs.  Cet ancien journaliste d'investigation connait bien l'armée et a obtenu des renseignements de première main pour ce film. « Vous savez, je ne vais pas répondre à toutes les critiques car elles sont contradictoires, remarque Boal. Certains ont dit que le film était un film de propagande pour la CIA, d'autres que le film était injuste à l’encontre de la CIA, ou alors que le film était pro Obama ou pro Bush. Le film a été tiré vers la controverse politique, mais cela reflète très peu ce qui est vraiment dans le film. »

    L'héroïne est une femme

    L'héroïne de Zero Dark Thirty est une femme, tout comme l'agent de la CIA qui dans la réalité a trouvé la piste de ben-Laden. Peut être K. Bigelow a t elle eu l'idée d'une héroïne en forme d'autoportrait qui - comme elle- se bat et brille dans un milieu essentiellement masculin. Zero Dark Thirty reste cependant un film américain à la gloire d'une Amérique justicière qui vaincra tous les combats contre le mal. Mais tout cela est très efficace et remarquablement filmé, notamment la scène finale époustouflante, l'assaut sur la maison de ben Laden entièrement reconstituée.  La dernière cachette de l’ex ennemi numéro un des Etats-Unis n’a pas été reconstituée au Pakistan. Les tournages avaient eu lieu en Inde et en Jordanie.

    Le film est en lice pour les Oscars qui se dérouleront à Hollywood le 24 février prochain, mais pour l'heure ce n'est pas le chouchou des oscars, parce qu’il y avait beaucoup (trop ?) de polémiques.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.