Le mariage pour tous en débat à l'Assemblée nationale - France - RFI

 

  1. 19:40 TU GEOPOLITIQUE D 2
  2. 20:00 TU Journal
  3. 20:10 TU La marche du monde
  4. 20:30 TU Journal
  5. 20:33 TU La marche du monde
  6. 21:00 TU Journal
  7. 21:10 TU Mondial sports
  8. 21:30 TU Journal
  9. 21:33 TU Mondial sports
  10. 22:00 TU Journal
  11. 22:10 TU Le débat africain
  12. 22:30 TU Journal
  13. 22:40 TU Le débat africain
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU Internationales
  16. 23:30 TU Journal
  17. 19:40 TU Sessions d'information
  18. 20:00 TU Journal
  19. 20:10 TU La bande passante
  20. 20:30 TU Journal
  21. 20:33 TU La bande passante
  22. 21:00 TU Journal
  23. 21:10 TU Couleurs tropicales
  24. 21:30 TU Journal
  25. 21:33 TU Couleurs tropicales
  1. 19:40 TU Littérature sans frontières
  2. 20:00 TU Journal
  3. 20:10 TU Dimanche politique
  4. 20:30 TU Journal
  5. 20:33 TU L'épopée des musiques noires
  6. 21:00 TU Journal
  7. 21:10 TU Mondial sports
  8. 21:30 TU Journal
  9. 21:33 TU Mondial sports
  10. 22:00 TU Journal
  11. 22:10 TU Le débat africain
  12. 22:30 TU Journal
  13. 22:40 TU Le débat africain
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1D
  16. 23:30 TU Journal
Urgent

Le président de la transition Michel Kafando s'occupera du portefeuille des Affaires étrangères. Le Premier ministre, le lieutenant-colonel Zida, aura en charge celui de la Défense. Joséphine Ouedraogo, qui fut candidate à la présidence de la transition, est nommée garde des Sceaux. Des personnalités issues de l'armée sont nommées aux ministères de l'Intérieur, des Mines, et des Sports.

fermer

France

France Politique française Questions sociales Religion

Le mariage pour tous en débat à l'Assemblée nationale

media Manifestation en faveur du mariage gay, le 27 janvier 2013 à Paris. Carina Branco

Depuis deux mois et sa présentation en conseil des ministres, le projet fait beaucoup parler de lui. Le mariage pour tous arrive ce mardi 29 janvier devant l’Assemblée nationale... C’est la première grande bataille parlementaire du quinquennat de François Hollande. Les deux camps sont très mobilisés. Sur notre antenne, à 13h10 (TU), un second grand reportage : mariage pour tous, les catholiques qui disent non.

Oubliées, les divisions entre les différentes tendances de la gauche, oubliée la fracture au sein de l’Union pour un mouvement populaire (UMP)... Le mariage pour tous a eu au moins une vertu, il est parvenu à rassembler les deux camps. 

Du Parti communiste (PC) au Parti socialiste (PS), quasiment toute la gauche se battra pour ce projet, alors que la droite dans sa très grande majorité va s’y opposer. L’UMP souhaite se servir de ce débat comme d’une tribune. 

Le groupe conservateur a déposé plus de 5 000 amendements et défendra trois motions de procédure dont l’une exigeant un référendum sur le sujet… Un travail d’obstruction assez classique dans le jeu parlementaire. 

Pas de quoi inquiéter la majorité : les débats seront longs, avec deux semaines de discussion prévues, soirs et week-ends compris. Ils seront vifs, animés, mais ce texte, nettement raccourci après son passage en commission des lois, sera bien adopté par le Parlement, sans doute vers la fin avril.

Je suis confiante, nous allons tenir le rallye nécessaire et nous ferons en sorte qu'il en sorte une belle réforme.
Christiane Taubira Ministre de la Justice 11/10/2013 - par Franck Alexandre écouter

En s’opposant ainsi, la droite veut surtout empêcher l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples lesbiens. La PMA est inscrite dans le projet de loi sur la famille, un texte qui sera présenté en conseil des ministres à la fin du mois de mars.

L'UMP est vent debout contre cette réforme, car derrière la PMA, il y aura la gestation pour autrui (GPA) pour les couples d'hommes, explique-t-on à l'UMP. Le gouvernement s'en défend, mais la question de la PMA divise au sein de la majorité.

Les familles homoparentales existent dans notre pays et la loi ne va pas les inventer (...). Ces familles n'ont pas besoin de notre autorisation pour faire famille. Demain, il y aura encore des enfants dans les couples homosexuels et c'est heureux. La question est de savoir si oui ou non, on leur accorde des droits.
Erwan Binet Député socialiste, rapporteur du projet de loi 11/10/2013 - par Pierre Firtion écouter

Plusieurs dizaines de députés socialistes y sont opposés, tout comme Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur... Du coup, le gouvernement pourrait laisser traîner les choses et ne présenter le texte devant le Parlement qu'à la rentrée de septembre, et non au mois de juin comme prévu.

Pour ou contre le mariage gay et l'adoption, les avis divergent 11/10/2013 - par Laurence Théault écouter

A écouter, nos deux grands reportages sur le même sujet :

Qu'est-ce qu'une famille ? Paroles d'homosexuels
Mariage pour tous : les catholiques qui disent non

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.