France: le principe du mariage homosexuel adopté à l'Assemblée nationale - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Journal

 

  1. 07:30 TU Journal
  2. 07:40 TU Grand reportage
  3. 08:00 TU Journal
  4. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  5. 08:30 TU Journal
  6. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  7. 09:00 TU Journal
  8. 09:10 TU Priorité santé
  9. 09:30 TU Journal
  10. 09:33 TU Priorité santé
  11. 10:00 TU Journal
  12. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  13. 10:30 TU Journal
  14. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  15. 11:00 TU Journal
  16. 11:15 TU Sessions d'information
  17. 11:30 TU Journal
  18. 11:33 TU Sessions d'information
  19. 12:00 TU Journal
  20. 12:10 TU Sessions d'information
  21. 12:30 TU Journal
  22. 12:33 TU Sessions d'information
  23. 12:40 TU Grand reportage
  24. 13:00 TU Journal
  25. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  1. 07:10 TU Sessions d'information
  2. 07:30 TU Sessions d'information
  3. 08:00 TU Journal
  4. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  5. 08:30 TU Journal
  6. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  7. 09:00 TU Journal
  8. 09:10 TU Priorité santé
  9. 09:30 TU Journal
  10. 09:33 TU Priorité santé
  11. 10:00 TU Journal
  12. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  13. 10:30 TU Journal
  14. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  15. 11:00 TU Journal
  16. 11:15 TU Sessions d'information
  17. 11:30 TU Journal
  18. 11:33 TU Sessions d'information
  19. 12:00 TU Journal
  20. 12:10 TU Grand reportage
  21. 12:30 TU Sessions d'information
  22. 13:00 TU Journal
  23. 13:10 TU Sessions d'information
  24. 13:30 TU Journal
  25. 13:33 TU Danse des mots

Dernières infos

fermer

France

France

France: le principe du mariage homosexuel adopté à l'Assemblée nationale

media

Après cinq jours de débats intenses à l’Assemblée nationale, les députés ont adopté ce samedi 2 février, par 249 voix contre 97, l’article 1er du projet de loi sur le mariage homosexuel. Si le vote solennel sur l’ensemble du texte est prévu pour le 12 février, ce vote ouvre la voie au mariage de personnes de même sexe.

« C’est une liberté individuelle que nous consacrons avec cet article. Nous sommes heureux et fiers d’arriver à cette première et grande étape ». C’est avec ces mots que Christiane Taubira, ministre de la Justice, a salué l’adoption du premier article du projet de loi sur le mariage homosexuel, ce samedi à l’Assemblée nationale.

Un article qui est à la fois le plus symbolique et le plus concret, puisqu’il supprime l’exigence de la différence des sexes comme condition au mariage.

Des débats intenses qui se termineront le 12 février

Après cinq jours de débats intenses et animés à l’Assemblée nationale, durant lesquels les milliers d’amendements déposés pas la droite ont commencé à être examinés, la gauche a fait bloc lors du vote de cet article, comme prévu.

La droite, elle, est restée sur son opposition ferme, à l’exception notable de Franck Riester, député UMP de Seine-Maritime, qui a voté en faveur de ce premier article du projet de loi.

Un vote considéré comme « historique » par les partisans du texte

La bataille parlementaire est loin d’être terminée : les débats doivent en effet se poursuivent jusqu’au 12 février prochain, date à laquelle est programmé le vote solennel sur l’ensemble du texte.

Les partisans de la réforme ne s’en réjouissent pas moins. « C'est un vote historique », s’est ainsi félicité Corinne Narassiguin, députée socialiste, tandis que la communiste Marie-George Buffet a évoqué « un grand moment ». (PS) quand Marie-George Buffet. « Nous sommes fiers de ce vote », a pour sa part indiqué Sergio Coronado, député EELV.

Reportage : manifestation à Paris des opposants au mariage homosexuel Les opposants au mariage homosexuel ont manifesté devant l'Assemblée nationale, le jour du vote du 1er article du projet de loi. 11/10/2013 - par Sylvie Koffi écouter

La droite craint un premier pas vers la PMA

Du côté de l’opposition, on continue de mettre en garde contre cette loi, qui est vue comme un premier pas vers l’accès de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes homosexuelles, voire à la gestation pour autrui.

« Aujourd'hui, c'est le mariage, l'adoption, demain ce sera la PMA (procréation médicalement assistée) et la question des mères porteuses qui est toujours posée », a ainsi résumé Philippe Gosselin. Le député UMP s’est également inquiété d’un risque de « tourisme matrimonial ».

« La France deviendra un Las Vegas du mariage », a-t-il lancé, s’inquiétant du fait que le projet permettra à un étranger de contracter un mariage homosexuel en France, même si la loi de son pays l'interdit.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.