GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Septembre
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Droits des pères : la ministre de la Justice a reçu les associations de défense

    media

    En France, la ministre de la Justice Christiane Taubira a reçu lundi 18 février les associations qui soutiennent l'action du père divorcé qui était retranché depuis vendredi en haut d'une grue à Nantes, dans l'ouest de la France. Serge Charney en est descendu en fin d’après-midi après la réunion sans avoir obtenu satisfaction. Il réclame le rétablissement du droit de visite auprès de son fils qu'il n'a pas vu depuis deux ans.

    Les pères ont saisi cette chance de rencontrer la garde des Sceaux pour faire valoir leurs droits, leur cause, solidaires de Serge Charnay, le père séparé de ses enfants et qui s’est réfugié en haut d’une grue du port de Nantes.

    Les responsables d’associations se disent victimes de discriminations. A leurs yeux, les magistrats, qui sont en majorité des femmes, confiraient plus facilement la garde des enfants aux mères.

    Un procès indû, leur a répondu Christiane Taubira : « Il se trouve que les études ont montré que les femmes jugeaient à peu près comme les hommes. Avec les mêmes méthodes, la même sévérité, la même clémence lorsque ça se justifie. Il n’y a pas de différence significative dans la qualité des jugements ni dans les méthodes de jugement entre les hommes et les femmes. Donc on ne peut pas considérer qu’il y aurait un parti pris féminin de magistrats femmes en faveur de femmes. Moi, je ne pense pas non plus que l’on puisse porter un jugement global sur les jugements qui sont prononcés sur les divorces. »

    Les associations de défense des droits des pères rencontreront prochainement les services de la Chancellerie. L’objectif ? Limiter le recours à la justice et développer la médiation pour résoudre les conflits familiaux.

    On a un rapport à la justice qui est un rapport subjectif parce que les séparations sont toujours des situations difficiles et douloureuses et le fait est que en terme de statistiques, en tous cas notamment dans les divorces conflictuels la garde des enfants est plus fréquemment – 79% - attribuée à la maman.
    Christiane Taubira Ministre de la Justice française 11/10/2013 - par Franck Alexandre Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.