GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Aujourd'hui
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Procès «Pétrole contre nourriture»: la défense de Charles Pasqua dénonce un complot

    media

    Le procès « Pétrole contre nourriture » s’est achevé ce mercredi 20 février à Paris. Les audiences ont permis d'explorer les amitiés troubles de la France avec l'Irak de Saddam Hussein. Depuis le 21 janvier, 20 prévenus ont comparu, dont le groupe Total et son PDG, d'anciens ambassadeurs et l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua. Jusqu'au bout, ce dernier n'aura eu qu'une seule ligne de défense : l’innocence totale.

    Un complot, politique ou judiciaire, au choix. Au dernier jour des plaidoiries, la défense de Charles Pasqua l’assure : l’affaire Pétrole contre nourriture n’est donc qu’un complot. Un complot américain visant à punir certaines personnalités françaises pour leur proximité, réelle ou supposée, avec le régime irakien de Saddam Hussein.

    Preuves à l’appui, les avocats de la défense démontre que l’enquête menée par le juge d’instruction Philippe Courroye a été entièrement alimentée par l’administration Bush.

    Cette défense, emmenée par Jacqueline Laffont et Pierre Haïk, s’appuie sur des télégrammes diplomatiques américains datant de 2006 et mis en ligne par Wikileaks. Ces documents révèlent que le juge Courroye s’est rendu à plusieurs reprises à l’ambassade américaine à Paris pour demander de l’aide afin d’étayer son dossier bien vide. Cela dénote d’un climat, d’une méthode, d’un acharnement, pointe la défense.

    Drôle de climat au tribunal aussi depuis le début du procès. Le parquet semble très mal à l’aise avec cette instruction, visiblement mal bâtie lors du réquisitoire. Les procureurs ont demandé la relaxe de Charles Pasqua. Pour le reste, mis à part le pétrolier Total, le parquet s’en remet à la sagesse du tribunal. Tout est dit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.