GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Livre «Belle et bête»: pas d'interdiction de publication mais un encart et des dommages pour DSK

    media Le livre de Marcela Iacub «Belle et Bête» qui fait polémique. REUTERS/Christian Hartmann

    La justice française a ordonné ce mardi 26 février l'insertion d'un encart « avant toute diffusion » dans chaque exemplaire du livre de l'écrivaine Marcella Iacub, qui relate sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn. DSK réclamait la saisie du livre, dont la parution ce mercredi pourrait ainsi être retardée. Compte rendu d'audience.

    Avec notre envoyé spécial au palais de justice de Paris, Franck Alexandre

    Dominique Strauss-Kahn et sa défense s’étaient fixé pour but de faire interdire Belle et Bête. Ils n’y sont pas parvenus, mais ce n’est pas un échec pour autant. D’ailleurs, cette interdiction, ils ne l’espéraient pas vraiment puisque en France, la censure reste l’exception.

    En réalité, les avocats de DSK se disent même extrêmement satisfaits. Satisfaits puisque le tribunal admet que ce livre porte gravement atteinte à la vie privée de l’ex-patron du FMI. L’éditeur Stock est condamné à insérer un encart dans chaque ouvrage, une opération longue et coûteuse, alors que les ventes devaient commencer ce mercredi.

    Dominique Strauss-Kahn, le 26 février 2013 à la sortie de l'audience. REUTERS/Christian Hartmann

    « Je suis complètement dégoûté »

    Le Nouvel Observateur, qui la semaine dernière a publié les bonnes feuilles du roman, est lui condamné à imprimer l’atteinte à la vie privée sur sa prochaine Une. « Le Nouvel Obs, l’hebdo des intellectuels de gauche, a le traitement qu’il mérite comme la presse à scandale », se réjouit d’ailleurs Richard Malka, avocat de DSK.

    A l’audience, Dominique Strauss-Kahn a indiqué qu’il n’était pas moral de tirer sur un homme déjà à terre et qu’il désirait qu’on le laisse désormais en paix. Ce jugement devrait donc lui apporter un peu de répit mais seulement un peu de répit.

    Beaucoup de gens s’expriment en mon nom, mais maintenant ça va trop loin. Je suis complètement dégoûté par le caractère méprisable de ce texte, et par le fait qu’il est totalement mensonger, dans ce qu'il raconte comme dans les citations qu'il fait de moi. Mais au-delà de ça, je suis aussi horrifié par le procédé malhonnête qui a été mis en œuvre pour écrire ce livre, et ça uniquement à des fins mercantiles, de la part de ceux, éditeurs, journaux, hebdomadaires, qui trompent leurs lecteurs en essayant de leur vendre quelque chose uniquement pour faire du profit

    Dominique Strauss-Kahn

    Ancien patron du FMI

    27/02/2013 - par Franck Alexandre Écouter

    Dommages et intérêts

    L'essayiste Marcela Iacub et les éditions Stock ont également été condamnés à verser solidairement 50 000 euros de dommages et intérêts à Dominique Strauss-Kahn. Le Nouvel Observateur devra quant à lui verser 25 000 euros de dommages et intérêts.

    Nous n’avons pas voulu faire une censure. Nous avons simplement voulu marquer le coup en annonçant aux lecteurs qu’ils allaient lire un livre qui était un livre qui constituait une faute considérable (…). On ne fait pas de journalisme par le trou de la serrure et que le journal Le Nouvel Observateur ait fait une chose pareille est inadmissible.

    Me Henri Leclerc

    Avocat de DSK

    27/02/2013 - par RFI Écouter

     

    Belle et bête, une réflexion sur le désir et le dégoût

    « Tu étais vieux, tu étais gros, tu étais petit, et j’étais folle de toi ». Par ces mots qui ouvrent son récit, Marcela Iacub annonce d’emblée le paradoxe de son histoire, être amoureuse d’un être peu attractif qu’elle compare même dès la première page à un « cochon ».

    C’est en effet la matrice de Belle et Bête où l’essayiste cristallise sur son amant toutes ses obsessions d’écrivain : le sexe (du viol à la pornographie) et surtout sa fascination pour les animaux, en particulier le porc. « Porc qui est le bouc émissaire de notre société », dit-elle. Et c’est ainsi qu’elle pose cet homme-là comme une victime de ses pulsions animales, de son épouse manipulatrice d’un féminisme outrancier. Flatteur à certains égards, le portrait est néanmoins cru d’autant que le personnage, jamais nommé, finit par dévorer l’oreille de sa maîtresse jusqu’au sang. Or sur les photos récentes, Marcela Iacub a le lobe intact.

    Où commence la fiction, où s’arrête la réalité ? Seuls les deux protagonistes ont la réponse. Reste que Belle et Bête, réflexion sur le désir et le dégoût, sur le cérébral et le charnel, réussit à transmettre leur sentiment réciproque : l’écoeurement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.