GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Affaire Bettencourt: Nicolas Sarkozy mis en examen

    media Nicolas Sarkozy à sa sortie du bureau du juge Gentil, à Bordeaux, lors d'une précédente convocation, le 22 novembre 2012. REUTERS/Regis Duvignau

    L'ancien président français Nicolas Sarkozy a été mis en examen jeudi 21 mars dans la soirée, pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt, a indiqué son avocat, Me Thierry Herzog, qui a annoncé son intention de « former immédiatement un recours ». Cette décision du juge d'instruction Jean-Michel Gentil a été prise à Bordeaux, à l'issue d'une confrontation à laquelle ont participé au moins quatre membres du personnel de la milliardaire Liliane Bettencourt, héritière du géant mondial des cosmétiques L'Oréal.

    Il y a un certain nombre de juges dont l’impartialité n’est pas la première des qualités. Je me demande si certains juges rendent la justice au nom du peuple français ou au nom de leurs convictions.

    Thierry Mariani

    Député UMP des Français de l'étranger.

    21/03/2013 Écouter

    Nicolas Sarkozy a quitté le palais de justice de Bordeaux, où il a été entendu jeudi dans le cadre de l'affaire Bettencourt, à bord d'une Renault Espace sombre précédée par une voiture de police circulant à vive allure, après plusieurs heures d'audition par le juge Jean-Michel Gentil qui l'a confronté à plusieurs membres du personnel de Liliane Bettencourt, l'héritière de l'Oréal.

    Le juge avait organisé cette confrontation afin d'établir précisément combien de fois Nicolas Sarkozy s'est rendu chez Liliane Bettencourt en 2006 et en 2007. L'ancien président a toujours affirmé ne s'être rendu qu'une seule fois au domicile des Bettencourt pendant sa campagne électorale, et il a surtout démenti avoir reçu de l'argent pour financer cette campagne.

    Contradictions dans les déclarations

    Des affirmations qui étaient contredites par les versions de ces employés de maison convoqués par le juge, dont l'ancien majordome Pascal Bonnefoy. Selon ces employés de maison, Nicolas Sarkozy s'est bien rendu à plusieurs reprises au domicile des Bettencourt.

    Ce sont donc ces versions divergentes que le juge Gentil souhaitait confronter. Dans l'entourage de l'ancien président, on s'attendait à une ultime vérification de la part d'un juge dont tout le monde pensait qu'il souhaitait boucler son instruction.

    Ce scénario favorable à Nicolas Sarkozy n'a pas eu lieu. L'ancien président est mis en examen et l'affaire Bettencourt est totalement relancée. Maître Herzog a d'ailleurs annoncé son intention de former immédiatement un recours et de saisir la chambre d'instruction de la cour d'appel de Bordeaux pour obtenir la nullité de cette mise en examen, qu'il a qualifié de décision « incohérente sur le plan juridique, et injuste ».

    Un procès dans les prochains mois

    Il faut savoir que le juge Gentil, qui a récemment demandé sa mutation, est sur le point de boucler son instruction, cette confrontation pourrait donc être le dernier acte important de son enquête. Un procès devant un tribunal correctionnel pourrait donc avoir lieu dans les tous prochains mois.

    L'abus de faiblesse est passible d'une peine de trois ans d'emprisonnement, de 375 000 euros d'amende et d'une peine d'inéligibilité de cinq ans. Pour l'ancien Chef de l'Etat, c'est donc un coup de massue judiciaire, mais aussi un séisme politique.

    La genèse de l'affaire

    A l'origine c'est une affaire purement familiale. En 2010, la fille de Liliane Bettencourt porte plainte car elle soupçonne un ami de sa mère, le photographe François-Marie Banier, de lui avoir soutiré près d'un milliard d'euros. Rapidement ce différend va se muer en une affaire politico-financière.

    Le 16 juin 2010, le site Mediapart publie des enregistrements réalisés clandestinement en 2009 par le majordome de Liliane Bettencourt. Non seulement ces enregistrements pirates dévoilent des affaires de fraude fiscale, on apprend que les Bettencourt sont propriétaire d'une île au Seychelles, mais ces enregistrements mettent également en lumière les possibles conflits d'intérêts entre Liliane Bettencourt et Éric Woerth, à l'époque ministre du Travail et trésorier de l'UMP.

    Puis, l'ex-comptable de Liliane Bettencourt, entendu par les enquêteurs, évoque l'existence d'un possible financement illégal de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. Comme beaucoup d'autres, le chef de l'Etat est alors soupçonné d'avoir commis un abus de faiblesse.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.