GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Affaire Bettencourt: Nicolas Sarkozy dans le bureau du juge

    media Nicolas Sarkozy, à l'Elysée, le 7 mai 2012. REUTERS/Yves Herman

    Affaire Bettencourt, suite. Une confrontation était en cours, jeudi 21 mars dans l’après midi au palais de justice de Bordeaux, entre l'ancien président Nicolas Sarkozy et le majordome de Liliane Bettencourt. Objectif : vérifier combien de fois Nicolas Sarkozy, déjà placé sous statut de témoin assisté dans cette affaire, a pu se rendre au domicile des Bettencourt lors de la campagne de 2007.

    Le juge Gentil veut confronter les versions des uns et des autres. Il avait déjà placé Nicolas Sarkozy sous le statut de témoin assisté, en novembre dernier, dans le cadre du dossier pour abus de faiblesse de la tentaculaire affaire Bettencourt.

    Il entend désormais vérifier combien de fois exactement l'ancien président s'est rendu chez Liliane Bettencourt depuis septembre 2006, date à laquelle il a été établi que le discernement de l'héritière de l'Oréal était altéré.

    Jusqu'à présent, Nicolas Sarkozy a toujours affirmé ne s'être rendu qu'une seule fois au domicile des Bettencourt pendant sa campagne électorale de 2007. Le personnel de maison, et notamment le majordome de la famille Bettencourt, a des souvenirs bien différents.

    Des membres du personnel de maison de la famille ont ainsi déclaré avoir vu l'homme politique à plusieurs reprises pendant cette période. Et à chacune de ces visites, ont-ils certifié, Nicolas Sarkozy a rencontré Liliane Bettencourt.

    L'entourage de Nicolas Sarkozy se dit serein

    Dans l'entourage de l'ex-chef de l'Etat, on reste cependant serein. Même si ces confrontations mettaient en évidence que Nicolas Sarkozy a menti, cela ne prouverait en rien qu'il aurait commis un quelconque abus de faiblesse à l'égard de la vieille dame.

    La raison de cette confrontation se trouve peut-être ailleurs. Le juge Gentil, qui a demandé sa mutation, est sur le point de boucler son instruction. Cette confrontation pourrait donc être le dernier acte important de son enquête. Une façon pour le juge de fermer les portes en menant jusqu'au bout les vérifications.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.