GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
    France

    Entre les magistrats, le juge Gentil et Nicolas Sarkozy, la tension est à son comble

    media Une des rares photos du juge Jean-Michel Gentil, devant la Cour de justice de Bordeaux, le 19 février 2013. AFP PHOTO/ PATRICK BERNARD

    Entre le juge Gentil et Nicolas Sarkozy, le climat est tendu. L'ex-président de la République parle de traitement « scandaleux » et d'injustice à son encontre. On évoque même des mots de menace proférés devant le juge. L'UMP tire à boulet rouge sur le magistrat qui a mis l'ancien président en examen, dans l'affaire Bettencourt. L'un d'eux, Henri Guaino, ex-conseiller spécial de l'ancien locataire de l'Elysée, va jusqu'à qualifier Jean-Michel Gentil d' « indigne » d' « irresponsable », l'accusant de « déshonorer » la justice. Des diatribes particulièrement violentes, pas seulement à l'encontre d'un magistrat, en particulier, mais contre l'action de justice, dont la légitimité est attaquée, une nouvelle fois.

    Cela ressemble quasiment à un mode d’emploi du dénigrement de l’action judiciaire au service de personnalités politiques de droite le plus souvent, mais aussi de gauche comme dans les multiples affaires Strauss-Kahn. Qu’une procédure soit ouverte et c’est aussitôt une justice sous influence qui est montrée du doigt, soit téléguidée par le camp d’en face ou instrumentalisée par un magistrat revanchard.

    Les juges eux-mêmes le soulignent, ces attaques révèlent, au fond, le rôle dévolu à la justice par de trop nombreux politiques comme si une impunité pénale leur était due au nom d’une démocratie que des magistrats partiaux, voire certains medias acharnés, mettraient en péril en faisant tout simplement leur travail.

    Menace

    Plus préoccupant encore, les menaces. François Mitterrand en avait usé en son temps, par caractère et déni de la séparation des pouvoirs que Nicolas Sarkozy semble partager. En s’entendant signifier jeudi soir sa mise en examen, il aurait en effet lancé au juge : « ne vous inquiétez pas, je n’en resterai pas là ». Des mots reçus comme une menace qui ont bien failli se retrouver noir sur blanc dans le procès verbal d’audition.

    En revanche, le juge d'instruction bordelais, Jean-Michel Gentil a décidé hier, samedi 23 mars, de porter plainte contre le député UMP des Yvelines, Henri Guaino, pour outrage et injures publics.

    S'il[ndlr: le juge Gentil] outrepassait les pouvoirs qui lui sont donnés par la loi,il a au dessus de lui la chambre de l'instruction qui peut annuler les actes qu'il ferait qui seraient contraire à la loi. Donc il agit entièrement dans la cadre de la loi.

    Maître Barousse, avocat du juge Gentil 26/03/2013 Écouter

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.