GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • British Steel-Ascoval: «La partie n'est pas perdue et nous allons la gagner» (Edouard Philippe)
    • Européennes: ouverture des bureaux de vote au Royaume-Uni
    • Européennes: début du vote avec l'ouverture des bureaux aux Pays-Bas
    • Israël a réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires vers son territoire
    • Législatives en Inde: on constaterait un nette avance du BJP de Modi dans les premières tendances du dépouillement
    • Législatives en Inde: début du dépouillement (commission électorale)
    • Le japonais Panasonic suspend ses transactions avec Huawei (porte-parole)
    France

    Affaire Bettencourt: Nicolas Sarkozy dénonce «une mise en examen injuste et infondée»

    media L'ancien président Nicolas Sarkozy a posté un message sur sa page Facebook. Reuters

    Nicolas Sarkozy a décidé de sortir de son silence après sa mise en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt. L'ancien président a posté un message sur sa page Facebook.

    « Je vais consacrer toute mon énergie à démontrer ma probité et mon honnêteté. La vérité finira par triompher. » Nicolas Sarkozy a donc choisi de rompre le silence pour contre-attaquer, sans pour autant prendre la parole publiquement. Il a préféré utiliser le canal du principal réseau social, Facebook, pour dénoncer « une mise en examen injuste et infondée ».

    Depuis que la décision du juge Gentil est tombée il y a quatre jours, les proches de l'ancien président de la République sont montés au créneau. Henri Guaino en tête, qui a plusieurs fois pris pour cible le magistrat bordelais, l'accusant « d'avoir déshonoré la justice » et même « sali la France ». Des propos qui vont lui valoir une plainte de Jean-Michel Gentil.

    Même si ses relations avec les magistrats ont été souvent tendues - puisqu'il les avait traités de « petits pois sans saveur » et voulait supprimer les juges d'instruction - Nicolas Sarkozy est resté plus prudent. Dans son message, il affirme avoir « confiance dans l'institution judiciaire ». L'ancien chef de l'Etat va donc utiliser les voix de recours qui lui sont offertes pour contester sa mise en examen. Mais en réclamant une « justice impartiale et sereine », Nicolas Sarkozy indique tout de même qu'il estime avoir été victime de l'acharnement d'un juge.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.