GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • EuroVolley 2019: l'équipe de France domine la Finlande trois sets à zéro (25-16, 25-23, 25-21) et se qualifie pour les quarts de finale
    France

    France : 22e mois consécutif de hausse du chômage

    media Sur un an, la hausse du nombre de demandeurs d'emploi est de 10,8% et aucune région n'est épargnée. (Photo : au Pôle emploi de Marseille, le 26 mars 2013.) REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    En France, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a lancé, ce mardi 26 mars devant les députés, un appel à une « mobilisation générale » pour l'emploi. Juste avant la divulgation du nombre d'inscrits à Pôle emploi en février. Les chiffres du chômage en hausse encore en février, pour le 22e mois consécutif.

    Cette crise est profonde, peut-être mortelle pour notre civilisation.

    Michel Rocard, ancien Premier ministre 27/03/2013 - par RFI Écouter

    3,187 millions de demandeurs d'emplois n'ont pas du tout travaillé au mois de février. Une nouvelle hausse du chômage donc de 0,6% pour le 22e mois consécutif. On frôle, mais sans l'atteindre, encore le redouté pic historique enregistré en 1997 de 3,195 millions de demandeurs d'emplois.

    En tout, 26 500 personnes sont venir grossir les rangs des demandeurs d'emplois ; la France compte au total 4, 7 millions d'inscrits.

    On retiendra que plus de 2 millions de personnes sont désormais au chômage depuis plus d'un an, ce qui est tout à fait inédit. Le nombre des chômeurs de longue durée bondit de 1,4 point par rapport au moins de janvier, et de plus de 14% en un an.

    Aucune région n'est épargnée. Les hommes sont plus touchés que les femmes. Et comme le mois dernier, les jeunes et les séniors sont les premières victimes du chômage. Les jeunes parce qu'ils ont des difficultés à trouver un premier emploi, et les séniors parce qu'ils n'arrivent pas à retrouver un emploi après avoir perdu le leur.

    Devant les députés, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a appelé à une « mobilisation générale » pour l'emploi. Il a annoncé des moyens supplémentaires pour le Pôle emploi avec le recrutement notamment de 2 000 CDI supplémentaires d'ici au mois de septembre.

    Chômage : escarmouches droite-gauche avant intervention présidentielle

    Face à la montée du chômage, la majorité veut positiver et l'opposition veut en profiter. Tous attendent l’intervention présidentielle du 28 mars.

    Les mois passent, les chiffres du chômage se succèdent et la tendance est toujours la même : le nombre de demandeurs d'emploi ne cesse d'augmenter. Une réalité face à laquelle le socialiste Gérard Bapt ne veut pas baisser les bras, même si ce n'est pas facile : « On n’est pas impuissants, il y a des mesures, mais malheureusement c’est un peu comme dans la situation d’un tsunami où les digues que l’on peut dresser sont aussitôt dépassées ».

    Surtout ne pas donner l'impression que l'on n'y peut rien, c'est l'objectif du porte-parole des députés PS, Thierry Mandon : « On sait que ce sera dur, on sait que ce sera long, on sait qu’il y a des Français derrière qui souffrent, mais on n’a pas le droit ni au défaitisme, ni au relâchement dans les efforts ».

    La majorité tente d'afficher son volontarisme. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault fait de la pédagogie et appelle à la mobilisation pour lutter contre le chômage. Mais à entendre le centriste Jean-Louis Borloo, le gouvernement n'est pas à la hauteur : « Il y a deux secteurs créateurs d’emplois. Ils les ont esquintés tous les deux par méconnaissance parce que ce sont des garçons bien élevés qui vivent au Quartier Latin, qui ne savent pas ce que c’est que les services à la personne. Ils croient que ce sont des petits boulots où l’avantage fiscal est pour les riches. Mais c’est incroyable ! ».

    Moins enflammé mais pas moins sévère, l'UMP Laurent Wauquiez en rajoute une couche : « Moi, j’ai le sentiment que depuis neuf mois l’emploi n’est pas la priorité absolue du gouvernement ». Des accusations auxquelles le président François Hollande qui doit intervenir publiquement ce jeudi 28 mars devant les Français va devoir répondre.

    « On a un marché du travail qui est complètement à l’arrêt. On voit qu’aujourd’hui, Pôle emploi ne reçoit plus d’offres d’emploi […]. Et ce qui manque pour que le chômage puisse baisser à nouveau et pour que le marché du travail puisse redémarrer, c’est de la croissance, c’est de l’activité.

    Marion Cochard

    Economiste à l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques)

    26/03/2013 - par Clémence Denavit Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.