GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France / Affaire Cahuzac: Moscovici attaqué à son tour

    media Le ministre des Finances Pierre Moscovici et l'ex-ministre du Budget Jerôme Cahuzac le 23 janvier 2013 REUTERS/Charles Platiau

    Empêtré dans l'affaire Cahuzac, Pierre Moscovici est désormais accusé par l'hebdomadaire de droite Valeurs actuelles d'avoir su dès décembre que le ministre du Budget avait eu un compte en Suisse. Une information que les présidents UMP des commissions des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat sont allés « vérifier » jeudi 11 avril dans la soirée à Bercy, sans faire de commentaire à leur sortie. Pierre Moscovici clame quant à lui son innocence et son intégrité, mais pour le ministre de l'Economie, ces accusations tombent au plus mal, en pleine moralisation de la vie publique.

    Selon Valeurs Actuelles, Pierre Moscovici savait -dès décembre dernier- que Jérôme Cahuzac avait un compte en Suisse. Le ministre de l'Economie en aurait eu la confirmation, affirme l'hebdomadaire, après avoir secrètement chargé
    une quinzaine de fonctionnaires d'obtenir des informations des autorités suisses.

    Même si on nous a reçus avec une grande courtoisie (...) sur le fond des choses, je reste pour ma part tout à fait sur ma faim.
    Philippe Marini, président de la commission des Finances du Sénat

    Des allégations fermement démenties par Pierre Moscovici, qui nie « toute mission secrète en terre helvétique », et défend sa parfaite « intégrité ». Pas de quoi convaincre les présidents des commissions des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat Gilles Carrez et Philippe Marini, qui sont donc immédiatement aller investiguer au ministère de l'Economie, d'où ils sont ressortis « peu convaincus », selon leur propres mots.

    Pierre Moscovici, cible principale

    Une démarche en tous cas « étonamment réactive » comme le fait valoir la gauche, et qui semble confirmer que l'opposition a fait de Pierre Moscovici sa cible principale, alors que Carrez et Marini soupçonnent déjà le ministre de l'Economie d'avoir en quelque sorte couvert Jérôme Cahuzac.

    Pour Pierre Moscovici, déjà fragilisé par la crise provoquée par les aveux de son ex-ministre délégué, ces soupçons tombent au plus mal. En pleine « moralisation de la vie publique », le président Hollande se serait également-bien passé de cette nouvelle réplique du tsunami Cahuzac.

    Compte tenu de la gravité des accusations qui ont été portées contre moi et contre l'administration fiscale (...) par Valeurs Actuelles, je vais porter plainte en diffamation contre cette publication.

    Pierre Moscovici

    Ministre de l'Economie

    12/04/2013
    par Pauline Hofmann
    Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.