GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: un an après son élection, Hollande n'entend pas dévier de son cap

    media À la Bastille, le soir de la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle, 6 mai 2012. REUTERS/Yves Herman

    Dans une semaine, le 6 mai, aura lieu l’anniversaire de l’élection de François Hollande à la présidence de la République, dans un contexte particulièrement difficile pour le chef de l’Etat, dont la politique est largement critiquée et qui doit faire face au mécontentement des Français. Avant cette date symbolique, François Hollande veut afficher sa sérénité et sa détermination.

    Le 6 mai prochain, il ne sera pas question de festivités. Après un an à l’Elysée, François Hollande est confronté à trop de critiques et trop de déception pour fêter quoi que ce soit. Le dernier sondage en date est sans appel : 24 % seulement des Français se disent satisfaits de sa première année de présidence.

    François Hollande est parfaitement conscient de la « gravité » de la situation, mais ne veut pas pour autant donner l’impression que sa détermination est entamée. C’est en tout cas ce qu’il a fait comprendre à quelques journalistes d’agences de presse qu’il avait réunis pour faire le point avant l’échéance anniversaire.

    Il a ainsi affirmé : « Je me suis fixé une ligne de conduite : ne jamais se laisser impressionner, suivre son chemin. Et faire en sorte qu'il soit le bon ». François Hollande accepte d’être jugé, mais le moment venu et sur ses résultats.

    Trop tôt pour juger ?

    Le président de la République répond aussi à l’attaque récurrente sur son indécision. Un reproche qu’il juge « inapproprié ». Et d’ajouter : « S’il y a une chose dont je suis sûr, c’est que depuis un an, j’ai fait des choix majeurs. »

    François Hollande sait que l’anniversaire de son élection va forcément être l’occasion des premiers bilans, qu’il va être sur la sellette. Le chef de l’Etat anticipe donc un peu et fait passer son message : un an, c’est trop tôt pour juger.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.